Chronique #80 : Fangirl – Rainbow Rowell

fangirl.jpg

Cette chronique est entièrement sponsorisée par ma copine Lily, qui m’a offert ce livre à Noël, et l’a choisi dans le cadre du challenge 12 mois/12 amis/12 livres, puisqu’il s’agit de l’un de ses livres préférés. Je vous dis pas la pression du coup, et on est passés à deux doigts de la catastrophe… Mais finalement tout va bien, l’honneur est sauf !

Comme on ne voit strictement rien au résumé dans mon image plus haut, je vous l’explique rapidement : Cath est fan de Simon Snow et écrit des fanfictions sur lui. Elle est légèrement asociale, et s’est toujours contentée de sa petite vie tranquille avec sa sœur jumelle Wren (et donc avec Simon). Sauf que l’heure de la rentrée universitaire a sonné, et que la sœurette veut prendre son envol. Et Cath va devoir se démerder toute seule dans ce monde de fous. Mais peut-être qu’elle va réussir à vivre sa vie de son côté ? Ou pas ? (comment ça ce résumé est nul ?)

Je vous le cache pas, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, c’était sympa mais il n’y avait pas LE truc qui m’accrochait et me donnerait envie de ne plus lâcher le livre. Ça a fini par arriver, à peu près à 200 pages et je ne voulais plus quitter Cath et son univers. Mais en même temps je voulais absolument savoir comment les choses allaient se dérouler. Ouais ben, on peut pas toujours être rationnels hein.

L’histoire en elle-même ne casse pas trois pattes à un canard, on suit Cath, une nana « normale » (peut-être un peu névrosée, mais chez moi ça se dit normale) qui découvre les joies des campus américains et de l’indépendance (possibilité de ne rien faire pendant des jours, grignotage à volonté, le pied !). Et qui peut-être découvrira l’amour. Et c’est là que c’est vachement cool, c’est qu’avec un pitch plutôt banal Rainbow Rowell arrive à construire une histoire qui est toute mignonne et qui se dévore (à partir de la page 200 donc).

L’auteure a un style très fluide, plutôt simple et moderne qui donne un côté doudou à ce roman (par contre parfois je me suis demandée si il n’y avait pas des bugs de traduction, mais c’est peut-être juste moi qui ait du mal à la comprenette hein). Mais ça fonctionne aussi et surtout grâce aux personnages, terriblement attachants, humains et réalistes. J’ai tout de suite accroché au personnage de Cath, qui est loin d’être parfaite, qui doit vivre avec ses angoisses et ça fait du bien de lire l’histoire d’un personnage comme vous et moi (beaucoup comme moi). Et peut-on parler de Lévi svp ? Ce mec est adorable (bon ok à un moment j’étais fâchée mais je l’ai pardonné), bienveillant et attentionné, bref l’opposé du gros con. Cupidon stp, je veux le même. Si possible d’ici demain, parce qu’on va encore nous casser les pieds avec la Saint-Valentin et ça va me faire déprimer (merci).

Par je ne sais quel miracle, Rainbow Rowell arrive à faire ressentir entièrement ce que vivent ses personnages, et j’ai trouvé ça génial ! Mon cœur battait avec celui de Cath, j’avais des papillons dans le ventre, je tombais amoureuse en même temps qu’elle, en poussant des petit « oh » émerveillés à chaque passage adorable. Je me regardais de loin en me disant « mouhaha quelle nunuche » mais parfois ça fait du bien, et J’ASSUME. Donc clairement, c’est pas aujourd’hui que la question de « qu’est-ce qui me gêne dans les romances » va être réglée, puisqu’ici ça a totalement fonctionné.

Un point qui m’a en revanche laissée un peu de marbre, sans pour autant me gêner, c’est la partie fanfiction. Chaque chapitre se termine par un extrait de l’histoire de Simon Snow, l’histoire originale ou une des fanfictions écrite par Cath. Ce n’était pour moi pas indispensable, autant j’étais happée par cette histoire lorsqu’elle est évoquée dans le récit, autant ces passages là ne m’ont fait ni chaud ni froid. Je trouvais ça parfois plus frustrant qu’autre chose d’avoir quelques lignes d’une histoire et d’un monde qu’on ne connaîtra jamais. Je ne connais pas du tout le monde des fanfictions, et ça ne m’a jamais vraiment intéressée, ce qui peut expliquer ce manque d’engouement. D’ailleurs je ne pense pas lire Carry on, ou en tout cas ça ne sera pas une priorité !

Pour résumer, j’ai adoré cette lecture, et je pense que je la garderai sous le coude en cas de coup de mou, comme le dit Lily c’est vraiment un livre doudou ♥ (je me passerai juste de la relecture des pages de fins de chapitres qui cassent un peu trop le rythme à mon goût) 

4.

Publicités

34 commentaires sur “Chronique #80 : Fangirl – Rainbow Rowell

Ajouter un commentaire

    1. J’ai l’impression qu’il y a un peu de tout comme avis sur ce livre ^^ S’il n’y avait pas eu la romance qui se met en place je crois que je ne serai pas rentrée dedans non plus (mon dieu sûrement première et dernière fois de ma vie que je dis ça xD)

      J'aime

  1. Oui!! Tu aies aimé! 😃
    Pour le côté fanfiction, je t’avoue que pour moi qui ai passé des heures et des heures à en lire avec tous les souvenirs qui y sont liés, cet univers m’a forcément parlé mais je comprends que ça ne soit pas le cas de tout le monde.
    Le plus important, c’est que je ne t’ai pas fait passer un horrible moment de lecture. 😅

    Aimé par 1 personne

  2. Comme toi, j’ai eu d’un mal à entrer dans ans l’histoire mais Rainbow Rowell a ce petit truc hein ! Et j’ai détesté les moments « fanfiction », j’en ai lu 2 ou 3 puis je les passais, ce côté que je trouve malgré tout original n’a pas fonctionné avec moi !

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis contente que ce fut une bonne lecture, c’était un coup de coeur quand je l’ai découvert ^^ J’aime tellement Cath, c’est une de mes héroïnes préférées, parce que je me retrouve tellement en elle. L’histoire, l’univers de Simon Snow qui me rappelle Harry Potter, la fanfiction et l’écriture, les personnages… tout m’a séduite 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Je te rejoins sur les parties fanfiction, je n’ai pas réussi à accrocher véritablement. C’est pour ça que je suis curieuse vis à vis de Carry On : serais-je plus sensible à cette histoire dans un roman qui y est entièrement consacré ? Suspense 😀
    Par contre, j’ai été totalement happée par l’histoire bien avant la page 200 pour ma part. Je me suis beaucoup reconnue en Cath, ça a dû aider 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :