This is Halloween ! : Lectures pour petites natures

Hello !

Happy Halloweeeeeen ! L’année dernière à la même date (à 6 jours près), je vous parlais des 4 petits romans de la collection Chatons hantés du Chat noir, pour des petits frissons. Aujourd’hui, on remet le couvert, avec 3 romans qui n’ont cette fois pas vraiment de lien entre eux, si ce n’est qu’ils abordent des sujets en rapport (de près ou de loin) avec Halloween, les monstres, les citrouilles, les bonbons, touçatouça. Et comme je suis toujours une flippette (il y a des choses qui ne changent pas), on reste sur du registre soft de chez soft (d’où le titre de cet article, j’aime faire des intros à rallonge pour dire quelque chose que j’ai déjà résumé en 4 mots).


couv72114539Fingus Malister, tome 1 – Ariel Holzl

192 pages – Rageot

« Préparez une soupe de mandragore avec 120 g de sève de mandragore et 80 g d’or des fous. Mélangez les ingrédients dans un bocal à élixir et faites mijoter une journée à feu follet. Une fois la soupe terminée, il suffit de la répandre sur tout cadavre frais pour qu’il revienne à la vie en quelques minutes. Et le rituel de zombification est accompli ! »
Apprenti seigneur maléfique, Fingus Malister sait comment il va éblouir les jurés de sa future académie de magie. Mais il a besoin de l’aide d’une sorcière plus têtue que lui…

Vous savez à quel point j’aime Les sœurs Carmines (ce n’est pas faute de le crier sur tous les toits depuis plus d’un an), donc vous devinez que j’attendais avec impatience la sortie du petit dernier d’Ariel Holzl (le jour de mon anniversaire svp, c’est un signe). Aidée par ma Ploufinette qui me l’a offert, je me suis donc plongée la tête la première dans les aventures de Fingus et Polly (ce qui peut être douloureux).

Ce roman est adressé à un public bien plus jeune que Les sœurs Carmines, et c’est à signaler pour ne pas s’attendre à y trouver exactement le même style. Enfin je ne sais pas si c’est lié au public, mais personnellement je n’ai pas eu le sentiment de retrouver la plume aiguisée d’Ariel Holzl, ce roman est plutôt édulcoré et ne contient pas autant de petites piques ou d’humour noir que LSC (oui j’invente des sigles en cours de route)(je parle des Sœurs Carmines, suivez un peu). En revanche, on retrouve avec plaisir son style d’univers, le fameux mélange Tim Burton-Neil Gaiman-et autres, et c’est vachement cool. D’autant plus en période d’Halloween, ça met gentiment dans l’ambiance, sur fond de magie noire, potions diverses et variées et petites bestioles peu ragoûtantes (mention spéciale aux Scaraignées et au Crapaud-zombie).

Au niveau des personnages, je ne me suis pas particulièrement attachée à Fingus, que j’ai même trouvé assez antipathique, il est hyper désagréable avec Polly (et les remarques sur son poids, c’est non.), ça m’a fait beaucoup de peine pour cette pauvre petite rouquine (elle est rouquine hein ? je sais plus). Je l’ai bien appréciée d’ailleurs, même si j’aurais aimé en savoir plus sur elle, sur sa personnalité et sur pourquoi elle supporte ce jeune pénible qu’est Fingus (mais j’imagine qu’on le saura par la suite, j’espère en tout cas). Le roman est assez court, donc l’histoire est un peu expédiée, mais il se passe quand même pas mal de choses, ça ne stagne pas. (ça commence à ne plus avoir de sens ce que je raconte, si ?)

Je pense que les tomes suivants réservent pas mal de surprises, j’espère que les personnages et l’histoire seront un petit peu plus approfondis, mais je n’en doute pas trop vu les quelques éléments disséminés ça et là, et cette fin qui promet quelques péripéties de toutes sortes… Donc dans l’ensemble, c’est une bonne surprise, même si  je préfère quand Ariel Holzl se lâche niveau humour noir 😀 (et que malheureusement il y a Fingus, Fiiiiiingus (vous l’avez ou je suis seule dans ma vieillesse ?)) En tout cas c’est parfait pour les plus jeunes, comme petite lecture d’Halloween sympatoche !


couv740172Zombie thérapie, tome 1 – Jesse Petersen

269 pages – Milady

Pour sauver leur couple, Sarah et David tentent une thérapie. Mais en arrivant dans le cabinet, ils découvrent que leur conseiller est en train de dévorer les clients précédents. Cannibales, passe encore, mais ils sont tous morts et devraient se comporter comme tels… Qui a dit morts-vivants ? Désormais Sarah et David doivent non seulement sauver leur mariage, mais aussi sauver leur peau au cœur d une apocalypse zombie. Quoi de mieux pour échapper à la routine ? Avant elle ne rebouchait pas le dentifrice, maintenant elle laisse des bouts de cervelle partout. Avant il passait son temps à jouer à Resident Evil, maintenant, ça lui sert !

Pour vous résumer l’histoire (ce qui n’est pas forcément utile juste en-dessous du résumé mais passons), Zombie thérapie parle d’un couple au bord du divorce, qui se retrouve en pleine apocalypse zombie et va devoir survivre malgré leurs différends. Autant dire qu’à première vue (même à deuxième et troisième), tout ceci n’est pas du tout mon truc. Aussi bien le côté zombies (je ne suis pas fan de ce type d’histoires, mais vu mon retard général sur tout ce qui est à la mode, ça viendra peut-être d’ici 10 ans (non)), que le côté couple en crise conjugale. Donc pourquoiiiiiii m’infliger ça me direz-vous ? Parce que c’est bien de sortir parfois de sa zone de confort et de découvrir les différents horizons que la littérature nous offre. Et surtout parce qu’il y a un item éphémère « zombie » dans la Coupe des 4 maisons.

Sans grande surprise, étant donné que mes attentes étaient extrêmement basses, je n’ai pas trouvé ce roman transcendant. Il ne m’a pas semblé follement original, et le fait que les personnages principaux soient au bord du divorce n’apporte rien à mon sens (en plus ils ne se prennent pas tant la tête pour un couple en pleine crise, soit dit en passant). Mais il a le mérite de se lire assez vite et facilement. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il est divertissant parce que ça ne correspond pas forcément à mes goûts en matière de divertissement, mais pour ceux qui aiment ce genre de lecture, ça peut permettre de s’évader sans prise de tête. Et y a deux-trois descriptions un peu dégueu, mais ça reste franchement supportable, je n’ai vomi aucun dîner au cours de ma lecture.

Il s’agit d’un tome 1, mais je ne lirai pas la suite parce que je ne me suis pas forcément assez attachée aux personnages pour m’intéresser à leur sort. D’ailleurs, je risque d’oublier leurs prénoms d’ici demain (et j’écris ça juste après l’avoir terminé)(mais j’ai gagné 70 points pour la Coupe des 4 maisons :D).


couv13977775Le magicien d’Oz – Sébastien Perez et Benjamin Lacombe

120 pages – Albin Michel

Quand ils se rencontrent au Pays du magicien d’Oz, Dorothy ne peut pas rentrer chez elle, l’homme de fer n’a pas de coeur, le lion manque de courage et l’épouvantail qui nous raconte leurs aventures est sans cerveau. Effrayés par le pouvoir d’Oz et des sorcières, ils trouveront en eux ce qu’ils cherchaient ailleurs.

Commençons par le commencement : je n’ai jamais lu Le magicien d’Oz (le vrai je veux dire), ni vu le film, ni quoique ce soit en rapport avec cette histoire, donc clairement je ne savais même pas de quoi ça parlait (sauf le fait que la nana en robe vichy s’appelle Dorothy et qu’il y a une vilaine sorcière à un moment). D’un côté je trouve que cette version est une bonne entrée en matière pour découvrir l’histoire, de l’autre j’ai eu comme un manque au cours de ma lecture, je voulais en savoir plus que ce que les chapitres très courts racontaient. Je me demande donc s’il ne vaut pas mieux lire d’abord la version originale, puis découvrir une nouvelle manière de la raconter ensuite. Remarquez, je ne sais pas si le livre d’origine est plus détaillé, il ne semble pas très long, donc il me laisserait peut-être sur ma faim aussi… Dans tous les cas ça m’a rendue curieuse, et j’ai bien envie de le découvrir pour en savoir un peu plus sur l’histoire.

De ce que j’ai compris, l’originalité ici (hormis les illustrations dont je reparlerai plus tard) vient du fait que l’histoire soit contée du point de vue de l’épouvantail. Je reconnais que j’ai beaucoup aimé ce personnage, et le fait qu’il soit narrateur n’y est pas pour rien, son innocence et en même temps sa lucidité en font un personnage très attachant et intéressant à suivre. J’ai aussi apprécié les autres personnages, même si ce sentiment de trop peu les concerne aussi, j’aurais aimé en savoir plus sur chacun d’entre eux. La sorcière de l’Ouest par exemple, elle n’apparaît que dans 3 lignes au maximum, alors que je l’imaginais comme un personnage important (peut-être à tort hein, encore une fois je ne peux pas comparer, et c’est sûrement ce qui pêche ^^).

Malgré cet aspect un peu rapide du récit, j’ai passé un bon moment avec les personnages, j’ai beaucoup apprécié découvrir le pays d’Oz et j’y retournerai avec plaisir à l’occasion, que ce soit à travers le livre de Lyman Frank Baum ou l’une des adaptations. Je suis d’ailleurs en train de lire Wicked de Gregory Maguire et pour le moment j’adore ! (je vous en reparlerai peut-être un de ces jours :D)

Et parce que c’est le gros plus de cette version, je ne peux que finir en vous parlant de l’objet-livre, qui est superbe. Vous commencez à le savoir, dès que Benjamin Lacombe participe à un bouquin d’une manière ou d’une autre, je perds toute objectivité. D’ailleurs, c’est entièrement de sa faute si celui-ci était dans ma wishlist. Et dooooonc, comme d’hab, je suis fan de ses dessins, ils sont tous magnifiques, que ce soient ceux qui sont peints ou les crayonnés (excusez-moi je ne connais pas les termes techniques). Et de manière générale, tout est trop beau, la mise en page, les débuts de chapitres, les en-têtes et pieds de pages… C’est vraiment une collection que je vais suivre avec intérêt !


Et vous, vous avez lu ces romans ? Ils vous tentent ?

22 commentaires sur “This is Halloween ! : Lectures pour petites natures

Ajouter un commentaire

  1. Le nouvel Ariel Holzl a l’air vachement chouette 😊
    J’avais jamais entendu parler de Zombie thérapie mais il a l’air aussi pas mal sympa ^^
    Le Benjamin Lacombe, je l’ai lu pour le coup (est-ce étonnant étant donné que le monsieur est mon illustrateur préféré 😍).
    Perso, j’ai opté pour « Jackaby » de William Ritter, lecture fort sympathique avec des meurtres et du fantastique et j’ai commencé « Par le Feu », roman à propos de la secte de Waco qui est terrifiant mais à sa manière….

    Aimé par 1 personne

  2. Je connais des bouts d’histoires du Magicien d’Oz via Once Upon a Time. Il y a une histoire de méchants singes à un moment. Voilà pour ma participation.
    Pour Fingus (et merci pour la chanson naze dans la tête, maintenant c’est foutu, il sera à jamais associer à cette musique de pub qui pue) je suis d’accord avec toi tout pareil !
    Bisouus

    Aimé par 1 personne

    1. Ooooh pauvre Benji 💔 (mais ouais je me souviens que tu me l’avais déjà dit, même que vous avez attendu des plombes pour une dédicace pour votre sœur alors que t’es pas fan (de Lacombe pas de ta sœur))
      Ça pourrait être drôle que tu lises Zombie thérapie, mais juste pour le chroniquer 🤣

      Aimé par 1 personne

  3. Ah ben tu fais bien de me rappeler que j’ai acheté le Magicien d’Oz et que je l’ai pas noté chez Suzette ! C’est malin !
    Fingus me branche moyen (rapport au côté très jeunesse, mais tu t’en doutais) mais c’est cool s’il reste chouette à lire malgré l’absence d’humour noir ^^ J’ai plus d’espoirs pour Lames Vives !
    Et Zombie Thérapie… J’aime quand tu sors de ta zone de confort hahaha

    Aimé par 1 personne

  4. J’aime beaucoup la couverture de Fingus Malister ! Dommage qu’il ne t’ait pas autant plu que Les sœurs Carmines. Je me demande si je ne vais pas commencer ma découverte des romans de l’auteur par celui-ci.
    Zombie thérapie ne me tente pas du tout contrairement au Magicien d’Oz. J’aime tellement le travail de Benjamin Lacombe ! Je n’ai qu’un album de lui mais j’aimerais bien enrichir ma collection. ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’aime beaucoup aussi la couverture 😁 c’est vrai que ça peut être une bonne porte d’entrée, mais t’auras pas vraiment d’aperçu de l’humour noir des sœurs Carmines 😆
      Je comprends pour Lacombe, j’ai envie de tout acheter ce qu’il fait 😍

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :