Chronique #111 : Un palais d’épines et de roses T1 – Sarah J. Maas

Hello !

acotar.jpg

En compagnie de ma petite Isa qui attendait ce moment avec impatience (ou qui ne l’attendait plus à vrai dire), je me suis enfin lancée dans ce petit roman ultra populaire (réécriture de La Belle et la Bête) qui dormait dans ma PAL depuis presque 2 ans (la faute à son ultrapopularité d’ailleurs, et au fait qu’on m’ait pas mal refroidie en me disant qu’il risquait de ne pas me plaire). Je suis donc partie du principe que je n’allais pas aimer, pour éviter d’être déçue et ne pas avoir trop d’attentes. Et bien je crois que j’ai bien fait, et accrochez-vous, parce que j’ai beaucoup de choses à dire, le défi étant maintenant de réussir à les organiser !

Commençons par ce qui ne va vraiment pas dans ce roman, à savoir Feyre, le personnage principal. C’est assez courant que certains personnages me tapent sur les nerfs, surtout dans des bouquins young adult (sûrement parce que les auteurs aiment les rendre niais au possible). Mais là, on atteint un niveau quasiment jamais atteint, sauf peut-être par America dans La sélection. Feyre passe son temps à chouiner et se plaindre, sans qu’on comprenne trop pourquoi. Parfois tout va bien, sûrement même un peu trop pour Madame, parce qu’elle décide d’un seul coup de péter un câble et de reprocher tout un tas de trucs aux gens qui l’entourent (et qui arrivent à la supporter, on se demande bien comment). Elle a des réflexions débiles sans arrêt, elle n’écoute rien et fait sa princesse à longueur de temps, bref elle est absolument insupportable, et comme elle est narratrice du bouquin, autant vous dire que je n’étais pas au bout de mes peines. Pour moi elle est tout sauf badass, elle est juste chiante et égoïste. Je vous rassure, les autres personnages ne m’ont pas paru plus sympathiques, mais comme le monde de Feyre tourne autour de son nombril, je considère que je n’en sais pas suffisamment sur eux pour le moment pour en dire plus (sauf sur leur physique exceptionnellement parfait, mais ça je vous en reparle tout de suite).

Donc, autre point qui m’a clairement gênée : la surabondance de descriptions physiques de Tamlin (principalement), et les clichééééééééés dans ces descriptions. On utilise le mot musculeux à peu près 25 fois dans le bouquin, idem en ce qui concerne ses muscles saillants (qui roulent quand il ouvre une porte non mais WTF) et sa peau hâlée/dorée. Et certains passages sont d’une mièvrerie à faire vomir, je me croyais dans Twilight. Alors ok, c’est peut-être juste moi, et c’est sûrement pour éviter ce genre de choses que je ne lis pas de romances. Mais je suis têtue, et je maintiens qu’on peut écrire des descriptions physiques de personnages sans tomber autant dans le pathos. (Mais comme c’est Feyre le narrateur, on va mettre ça sur le compte de sa niaiserie, et peut-être un peu sur celui de la traduction, avec un peu de chance Sarah J. Maas a utilisé d’autres mots que musculeux pour décrire le corps de Tamlin aka la-bombe-non-humaine).

D’ailleurs, tant que j’y suis à parler de la traduction, je crois qu’il y a un léger souci, j’ai trouvé qu’il y avait énormément de répétitions. Je ne suis jamais à l’aise avec ces histoires de traduction, parce qu’au final je ne sais pas si c’est la plume d’origine qui veut ça, ou si c’est juste le traducteur qui n’a pas investi dans un dictionnaire des synonymes, mais quand on lit un roman sur un temps court comme ça a été mon cas, ce genre de choses saute aux yeux et ce n’est pas agréable. Ce qui me donne envie de me lancer dans la suite en VO, pour la science (malgré mon niveau d’anglais assez faiblard).

Du côté de l’histoire, je n’ai pas été subjuguée non plus, probablement parce que j’ai trouvé le tout un peu superficiel, on ne comprend rien les 3/4 du temps, même si on voit avec les sous-entendus qu’il y a baleine sous gravillon, quand les révélations arrivent j’ai envie de dire « ouais, tout ça pour ça » (calmez-vous les gars, on a tous vu La belle et la bête). J’aurais aimé que le récit soit un peu plus axé sur l’univers ou que l’histoire soit plus développée (j’aurais même supporté un approfondissement de la romance ouiouioui (s’il n’avait pas été mielleux à souhait, j’ai mes limites), parce qu’au final à part qu’on passe d’un je te hais à je donnerais ma vie pour toi, on n’en sait pas beaucoup plus), n’importe quoi plutôt qu’une succession de déferlement d’hormones de Feyre qui bave sur sa bête en folie et pleure parce qu’elle n’arrive pas à peindre (WTF bis). Parce qu’il y a malgré tout des idées intéressantes, qui diffèrent du dessin animé (je n’ai pas lu le conte), et qui apportent un peu de renouveau ce qui n’est pas plus mal (sinon quel est l’intérêt de faire une réécriture, surtout si c’est pour rendre l’héroïne 1000 fois plus casse-bonbons que l’originale). En plus on est parfois à la limite du problématique dans les relations entre Feyre et ses compères, pour le moment je vais leur laisser le bénéfice du doute, mais je veille au grain… 

Vous l’aurez compris, ça n’a pas été la lecture du siècle. Mais à côté de tout ça, j’ai vécu un phénomène bizarre, à savoir que les pages se tournaient toutes seules, et que j’ai bouffé les 500 et quelques pages en à peine 24h. Malgré le fait que je levais les yeux au ciel un peu trop régulièrement, j’étais curieuse de savoir ce qu’il allait se passer, d’autant qu’on m’avait dit que la seconde partie était bien plus intense. Bon, comme je n’aime visiblement pas faire comme tout le monde, c’est finalement dans cette seconde partie que j’ai un peu décroché. Il se passe des choses, mais je crois que j’avais eu ma dose et qu’à un moment j’avais juste hâte que ça se termine (ce qui est rarement bon signe).

Comme je suis légèrement obstinée (et curieuse) et qu’on m’a dit que le tome 2 était laaaaargement meilleur, je pense me laisser tenter un jour, mais je n’en attendrai pas beaucoup plus que ce tome 1, il semblerait que ça soit une bonne technique pour m’empêcher de détester des bouquins 😀

2.lecture mitigée

Publicités

24 commentaires sur “Chronique #111 : Un palais d’épines et de roses T1 – Sarah J. Maas

Ajouter un commentaire

  1. Je te rassure, Sarah J.Mass n’est pas réputée pour avoir un style extraordinaire en VO non plus. Ceux qui l’aime c’est pour l’histoire et les personnages (je te jure).
    Si j’avais le temps, je le lirai pour rigoler, mais comme je suis quasi sure de ne pas aimer, je vais me concentrer sur ceux que je pourrais aimer^^
    Bonne lecture pour la suite, j’attends de suivre ça en live avec impatience 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Ahahaha super, moi qui pensais que ça pouvait sauver le truc…
      T’as bien raison, même si ça se voit pas j’adopte de plus en plus cette philosophie aussi x) mais là les gens m’ont intriguée avec le tome 2, je suis curieuse du coup ! (Puis au pire ça vous fera un divertissement sur Instagram aha)

      Aimé par 1 personne

  2. Que je suis déçue que tu n’aies pas aimé un livre que j’ai vraiment adoré mais bon, on ne peut pas tous aimé les même livres. Alors c’est vrai Feyre est agaçante mais, je pense que je suis arrivée à plus la supporter que toi ^^.
    Je n’ai pas fait attention à l’utilisation si régulière du mot « musculeux » 😅
    Je confirme une nouvelle fois, le tome 2 est vraiment meilleur si bien, que c’est devenu l’un de mes livres préférées 🙂

    J'aime

  3. Hahaha bah perso je me suis finalement débarrassée de mon exemplaire… Sans l’avoir lu x)
    Je me suis dit que j’allais pas aimé et que je risquais de passer un mauvais moment… Donc je te remercie d’avoir fait l’expérience pour moi xD
    Et bon courage pour le tome 2, en plus il me semble que c’est une jolie brique =D

    J'aime

  4. Ah zut ! Je pensais le lire très prochainement… Du coup, tu m’a refroidi ! Surtout que je suis en pleine phase « tout ce que je lis me gave, ou presque » ; je vais peut-être attendre un peu du coup ! ^^

    J'aime

  5. Dommage pour la traduction, j’avais bien aimé l’écriture il me semble mais je l’ai lu en VO donc…
    Ah oui, nan mais le problématique on l’avait dépassé pour mon échelle personnelle XD Le Rhysand, ça n’allait pas du tout là.
    Sinon ta chronique était fort marrante et a trouvé beaucoup d’échos en moi 😀
    Kin

    J'aime

    1. Ouais il paraît que la VO est un peu mieux, si je me décide à continuer j’essaierai sûrement !
      Je te comprends, on va dire que comme j’y allais à reculons j’étais peut-être plus tolérante (ce qui n’a aucune logique, je te l’accorde).
      Muhuhu ça me rassure, on a quand même des goûts (ou des dégoûts) assez similaires en général 😀

      Aimé par 1 personne

  6. Effectivement, le tome 2 est plus rythmé. Pour autant, les défauts que tu notes ici – et je suis assez d’accord sur la plupart (notamment le style de l’autrice) – sont toujours très présents, il faut mieux que tu le saches avant de t’attaquer au monstre (720 pages tout de même !).

    Aimé par 1 personne

  7. Hé bien ! Quelle chronique musculeuse (sorry not sorry 😂).
    Malgré ton avis mitigé, je suis toujours aussi curieuse de découvrir cette saga mais il est clair que je ne lirai pas la VF. Cette histoire de traduction et de passages censurés ne m’a pas plu…

    Aimé par 1 personne

  8. J’avais commencé à lire ce premier tome… et j’ai fini par abandonner. Le pire, c’est quand on arrive dans « l’autre monde ». Feyre est agaçante et c’est de la mièvrerie à souhait 🙄🙄 Pourtant, j’aime énormément la romance mais là, juste non ! Tu t’en doutes, je ne lirai pas la suite.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :