Joyeuse Non Saint-Valentin ! ou Ces clichés qui m’agacent dans la romance

Helloooo !

Comme l’année dernière, j’ai eu l’envie soudaine de vous faire un article blabla/discussion/râlage (surtout râlage, mais c’est un peu ma marque de fabrique, je suis française) en mode anti Saint-Valentin. Parce qu’ils nous gonflent tous avec leur fête de l’amour là, et que j’ai des choses à dire sur la romance (dans les livres hein, sinon je ne parle pas de ce que je ne connais pas ahahaha (trop drôle la fille)).

Bref, l’année dernière j’avais choisi de vous parler de la romance omniprésente dans les romans young adult (et pas que) et de ce qui fait que ça me saoule (PS : si vous êtes persuadés que je déteste juste la romance, allez y jeter un œil, je trouve que pour une fois j’explique à peu près bien les choses (je me lance des fleurs, on n’est jamais mieux servis que par soi-même)). Cette année, je m’attaque aux clichés insupportables dans les romances (et pas que romance le genre littéraire, puisqu’on vient de démontrer brillamment (ouais, là c’est peut-être un peu trop) qu’il y en a PARTOUT même dans les non-romances).

Je vous ai probablement perdus dans cette interminable intro bourrée de parenthèses, donc je propose qu’on passe tout de suite au vif du sujet, avec un énième rappel que je ne fais qu’exprimer mon avis, je ne juge ni ceux qui aiment ces clichés dans leurs lectures, ni ceux qui les utilisent dans leurs romans, tout le monde s’aime, tout le monde est gentil, tout le monde est content, cœur cœur paillettes.  

Le love at first sight (ouais je suis bilingue)

Pour vous resituer le truc, nous avons un gars tout ce qu’il y a de plus classique (avec quand même du pectoral qui apparaît sous son T-shirt blanc svp) qui fait sa petite vie tranquille sur son île (non je ne parle pas de Nil c’est faux vous mentez) *insérer tout autre lieu dans lequel on fait sa vie tranquille, genre un labyrinthe, un lycée, un travail ennuyeux à mourir, une prison, un bac à sable…*, puis là *musique romantique, image au ralenti, respiration coupée* apparaît LA fille, la fille la plus belle que notre héros n’ait jamais vu, c’est bon il est amoureux il se casse de son île/labyrinthe/lycée pour aller lui faire des enfants. Heureusement (ça tombe plutôt bien et ce n’est absolument pas couru d’avance), la nana a EXACTEMENT la même réaction (c’est l’effet pectoral + AXE) donc wouhouuuu c’est merveilleux, c’est le coup de foudre, ils sont prêts à mourir pour l’autre au bout de 3 minutes, ils se font des promesses de tout plein de trucs dingues alors qu’ils ne connaissent même pas leurs noms de famille respectifs. Ou leurs plats préférés (les crêpes pour ma part, c’est bon vous pouvez me demander en mariage). Mais après tout pourquoi pas hein, c’est un concept.

giphy-1

Le héros canon-mais-torturé-qui-cache-un-lourd-secret-olala-ce-suspense

Voilà voilà. Y a-t-il besoin d’en dire plus ? Ah oui, précisons que souvent l’option toxicité est incluse dans le forfait. Pour le plus grand bonheur des lectrices émerveillées.

giphy-2

L’héroïne qui devient cruche dès qu’elle est in love (fin de l’histoire merci)

Vous ne me voyez pas actuellement, mais je suis en train de lever les yeux au ciel à m’en donner la migraine. Parce que j’ai horreur de ce schéma qui casse totalement les personnages (à mon humble avis). Souvent, on a des héroïnes bien badass qui ont de la répartie, du caractère, qui n’ont besoin de personne (ou pas, mais vous voyez l’idée), et là à partir de la minute où LE gars au pectoral-T-shirt-blanc fait son entrée, c’est fini il n’y a plus personne. Limite on découvre un nouveau personnage tellement la personnalité de l’héroïne diffère d’un coup. Je sais bien que l’amour adoucit les cœurs et tout (c’est beau c’que je dis), mais oooooh est-ce une raison pour ne plus avoir de répartie ou pour ne plus penser qu’au bien de son homme et au petit plat qu’on lui mijotera le soir ? On est au 21ème siècle ou bien ?

giphy-3

Le Je t’aime moi non plus (merci Isa ♥)

Autre graaaaaaand classique de la romance, le fameux schéma où les héros se détestent viscéralement pour une raison obscure lorsqu’ils se rencontrent. MAIS EH LES GARS TOUT LE MONDE SAIT QUE FINALEMENT VOUS ALLEZ TOMBER RAIDES DINGUES L’UN DE L’AUTRE DANS 2 CHAPITRES (non je ne suis pas énervée). Et du coup il n’y a absolument aucune surprise. Je sais pas, ils pourraient pas juste continuer à se détester ? Est-ce qu’on couche avec les gens qu’on déteste habituellement ? (moi non)(mais vous faites ce que vous voulez hein) L’inverse à la limite ok, mais c’est un autre sujet, que nous n’aborderons probablement plus jamais sur ce blog 😀

giphy-5

(bon je nuance ce cliché, des fois c’est bien écrit et ça passe crème, parce qu’il y a une vraie construction d’histoire. D’autres fois et bien…)

Le triangle amoureux

Bon là on tape un peu dans le must de ce qui m’énerve côté romance (et je ne vous l’apprends probablement pas puisque je m’en plains tout le temps). Déjà, est-ce que c’est vraiment crédible ce genre de situations ? Je veux dire, dans la vraie vie, ça se passe comme ça chez les gens ? T’as ta vie tranquille avec ton mec et POUF un autre mec canon (et huileux) apparaît (parce qu’ils sont toujours canons (et huileux), les moches ça n’existe pas en romance, ou alors c’est juste un beau-qui-s’ignore) et biiiiim tentation suprême (c’est pour ça qu’il y a autant de célibataires en fait, on compte pas par 2 mais par 3 ça fausse tout aha). Et surtout, à quel moment on a décidé que c’était cool et qu’il fallait que tout le monde reprenne l’idée ? J’ai l’impression qu’on est limite dans un code du young adult, quand il y a un héros/une héroïne, il faut quasiment systématiquement qu’il y ait deux love interest, et c’est d’un prévisiiiiiiible mon dieu. Le pompon sur la cerise c’est quand le personnage joue sur les 2 tableaux (ben oui hein, tant qu’à faire)(coucou America), genre « Ooooh je sais pas qui choisir, allez yolo je vais me faire discrètement les 2 puis on verra après ». En plus ils finissent jamais avec celui que je préfère (coucou America) donc ça m’énerve d’autant plus. A croire que ce genre de romans n’est vraiment pas écrit pour moi (PS : me dites pas aaaah arrête de lire des romances, les 3/4 des bouquins dans lesquels on se tape ce schéma ne sont pas catalogués comme romances. Ou du coup il faudrait que j’arrête de lire tout court, mais pourquoi ça serait à moi de me sacrifier, je vous le demande)
PS bis : je fais l’impasse sur les doubles triangles ou carrés amoureux, c’est trop pour mon petit cœur fragile.

giphy-4

 

Vous en pensez quoi ? Cliché/pas cliché ? Vous adooooorez ce genre de schémas ? Vous aimeriez que j’arrête d’écrire des articles ? 😀

Nota bene pour les courageux qui auront été au bout : il est possible que j’exagère légèrement dans cet article. Et que je me sois munie de mon képi de Mauvaise foi. Mais c’est très très léger hein 😀

Allez, à l’année prochaine ! (peut-être)
Publicités

56 commentaires sur “Joyeuse Non Saint-Valentin ! ou Ces clichés qui m’agacent dans la romance

Ajouter un commentaire

  1. Ces quelques clichés ne me dérangent pas tant que ça s’ils sont utilisés à bon escient et que ce n’est pas exagéré. Après je ne lis de la romance que de temps en temps, du coup je n’ai pas l’impression d’être soûlée par tout ça.
    (Et tu me mets encore plus le doute pour La Sélection : lira ou lira pas ?)

    Aimé par 1 personne

  2. Hahaha sur la dernière partie diiireeeect je me suis dit « haha comme cette cruchonne d’America », et là, bim ta parenthèse (CONNECTION)
    Et je suis ravie que tu aies parlé du fameux ‘beau qui s’ignore’ avec le personnage qui se croit vraiment trop affreux alors que tout le monde fait des malaise à son approche tellement il est magnifique. ALLONS.
    Bref j’ai beaucoup ri, je me suis beaucoup trop reconnue dans tes ralages et les crêpes c’est la vie.
    BISOUS

    Aimé par 1 personne

  3. Tu as tout dit ! Ces clichés me sortent par les yeux surtout qu’ils sont mis à toutes les sauces même quand l’intrigue ne s’y prête pas vraiment…
    Il y a juste le « je t’aime moi non plus » qui me séduit parfois quand il est savamment mis en place comme dans Orgueil et préjugés 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Franchement merci pour cet article parce que ce genre de clichés que l’on retrouve partout c’est plus possible ! Parmi ceux que tu cites, ceux qui me font le plus lever les yeux au ciel sont le coup de foudre et les ennemis jurés qui tombent amoureux (surtout qu’en général ce n’est pas amené de manière subtile), dans le genre pas du tout réaliste. Dans les deux cas, je trouve même ça malsain !
    + le fait que tout le monde soit beau gosse, et s’ils ne le sont pas, ils ont un truc inexplicable qui les rendent sexy.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai l’impression que beaucoup de gens apprécient ces clichés, du coup je me dis qu’on en a pas fini avec 😭 je suis totalement d’accord avec toi ! Pour les ennemis qui tombent amoureux quelques fois ça ne me dérange pas, mais comme tu dis souvent ce n’est absolument pas subtil et c’est dommage 😔

      Aimé par 1 personne

      1. C’est vrai que je ne suis pas hyper optimiste non plus, parce que les lecteurs d’un genre finalement attendent les codes du genre en le lisant, et donc les amateurs de romance sont plutôt demandeurs. D’ailleurs ça explique je pense pourquoi parfois je trouve une romance totalement nulle alors qu’elle a de supers commentaires sur Livraddict

        Aimé par 1 personne

  5. Je n’ai pas arrêté de rigoler en te lisant, cet article est tellement vrai ! Ces clichés peuvent parfois être bien utilisés (comme Audrey, je songe direct à Orgueil et Préjugés) mais globalement ils me sortent par les yeux ! Ok, je ne suis pas canon comme le sont roujours les héroïnes (vu que même les moches finissent par être des vraies beautés au final), mais quand même, ça ne me semble tellement pas crédible !

    Aimé par 1 personne

  6. Tkt, les parenthèses, on les aime.
    Moi aussi c’est les crêpes ! Avec notre capacité à rien aimer, ça nous fait au moins deux points communs, je propose qu’on envoie des à présent les faire-parts lol !
    Moi c’est l’avant dernier cliché qui m’énerve le plus au final parce que j’ai l’impression de tomber encore plus dessus que les autres, aaaaaaaaaah, c’est ennuyant.
    Elle est où l’exagération ??? JE LA VOIS PAS.
    Kin

    Aimé par 1 personne

  7. Tu m’as bien fait rire avec cet article :’) je suis d’accord que les mecs ténébreux toxiques à la after sont ultra énervants putain, déjà ça véhicule de mauvais messages et en plus… comment les filles peuvent être attirées par ça ? Enfin chacun ses goûts mais bon…
    Et le triangle amoureux putain, faut vraiment que ça soit PARFAITEMENT construit et réaliste pour que ça ne me saoule pas. Par exemple dans une braise sous la cendre on a je trouve dans le tome un une petite apparition triangle amoureux de Elias avec Laia et Hélène. Mais est-ce que cela prend la place de l’intrigue ? Jamais; on le voit juste avec des petites remarques par-ci par-là. Enfin bref, il faudrait dire dans tous les cas aux auteurs que la romance, ça peut être cool, mais qu’il faut éviter les gros clichés.

    Aimé par 1 personne

  8. Le problème c’est l’utilisation du cliché et non le cliché en lui-même ^^ Les clichés sont nécessaires parce qu’ils permettent de ne pas se sentir paumé, de pouvoir rassurer – j’avais eu tout une formation sur les stéréotypes et clichés en service civique. Ce qui importait, c’était comment les dépasser, comment aller au-delà pour ne pas tomber dans la facilité, dans le jugement ; c’est pareil dans la création. On peut utiliser les clichés, mais il faut savoir s’y prendre, être subtil. Narnia, Oniria, L’Histoire sans fin, La vision d’Escaflowne, ce sont des humains qui se rendent dans un autre monde, c’est hyper cliché, pourtant, on ne va pas taper sur ces oeuvres, parce qu’elles ont su se rendre originale, passionnante. Le triangle amoureux était hyper bien fait dans Insaisissable et pourtant, comme toi je déteste les triangles amoureux. Le « Je t’aime moi non plus » je le trouvais bien fait dans la série Castle. Le tout est de savoir doser entre originalité et cliché, trop d’originalité et l’on sombre dans le farfelu et le non-sens – ce que beaucoup reproche à Alice au pays des merveilles, pas mal de monde déteste ce roman à cause de son originalité trop prononcé. Trop cliché et l’on sombre dans l’ennui, perso, j’ai trouvé Entre chiens et loups de Malorie Blackman hyper cliché à en mourir. Je comprends parfaitement ton avis, j’ai beaucoup de réticences envers la romance à cause de ces clichés aussi ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui tu as raison, et merci pour ce commentaire super intéressant 😀
      C’est vrai que parfois ça passe très bien, quand c’est bien amené dans l’histoire, mais j’ai l’impression que trop souvent ce n’est pas le cas (enfin ça reste très personnel comme point de vue évidemment ^^)

      J'aime

  9. HAHAHAHA XD
    Tu sous-estimes le pouvoir du pectoral Cha. Moi je croise un mec en t-shirt blanc tout en muscles, qui EN PLUS porte du Axe, je lui fais des bébés là direct au milieu de la rue. J’abandonne toutes mes ambitions personnelles et je me mets à la cuisine juste pour avoir le privilège de toucher son membre palpitant (t’en as pas parlé de ça, je suis déçue, ils sont toujours super bien membrés du bas les zommes des romances). Quoi j’ai un bac + 5 ? Il fait l’amour comme un dieu, on s’en tape non ?
    Enfin bref, trêve de plaisanterie (sinon je m’arrêterais jamais), je suis agacée par les mêmes choses. x)

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai c’est vrai (en vrai je fais pareil, heureusement qu’il n’y a pas trop de T-shirts blancs/Axe par chez moi, sinon je serais une vraie poule pondeuse).
      Aaaaaah oui mais moi je les croise plutôt dans le young adult, le sujet du membre palpitant (le coeur bien sûr) est évité généralement, tu comprends ça peut choquer les lecteurs (puis en vrai je m’en passe très bien xD).
      Yeah, ça me surprend pas :p

      Aimé par 1 personne

  10. T’as pas compris Cha, « l’amour au premier regard » (moins stylé en français, j’avoue) évoque les retrouvailles entre 2 âmes soeurs qui se reconnaissent (grâce au magnifique (hum) physique évidemment) et donc… pas besoin de passer par la case « apprendre à se connaitre » tu vois. C’est clair comme de l’eau de roche, voyons.
    TOUTES les filles se doivent de baver devant des pectoraux, of course. Quoi de plus merveilleux dans la vie ? Le héros serait-il aussi canon sans son regard « torturé-qui-cache-un-lourd-secret-olala-ce-suspense » ? Vous avez 4h.
    Je ne comprends pas tes propos, les triangles amoureux se retrouvent tOuT à FaIt dans (la) NOTRE vie, tu n’as jamais craqué pour un mec et pile à ce moment-là, ton meilleur-ami-du-bac-à-sable-aux-yeux-verts-émeraudes-étincelants-qui-est-ton-âme-soeur-perdue-de-vu-à-cause-d’un-déménagement revient (comme par hasard (non, remercions ce fameux destin !)) vivre dans ta ville ou travailler avec toi ? C’est trop courant comme situation, les triangles amoureux sont des normes, à ne pas en douter.

    PS : ce commentaire ne contient absolument aucune ironie ou sarcasme, je n’oserais pas.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais ouiiiii, je suis pas très au fait de cette histoire d’âmes soeurs, c’est pour ça que ça me semblait pas crédible. Mais maintenant que tu le dis ça doit être ça 😀
      Pour les pectoraux je suis mauvaise langue, je m’évanouis dès que je vois le début d’un carreau de chocolat en vrai. (ou pas ? nous ne saurons jamais)
      AHHHHH mais oui la révélatiooooon ! Non en fait ça ne m’arrive pas parce que je craque pas et que j’avais pas de meilleur ami de bac à sable, mais bien sûr suis-je bête (ceci n’est pas une question), ça arrive à toutes les autres filles 😀

      J'aime

      1. Les âmes soeurs expliquent tout xD
        C’est vraiiii qu’on ne râle pas devant les tablettes de chocolat, mais évoquées à tout bout de champ, elles deviennent lassantes quoi =/ (overdose de chocolat (mais a-ton déjà vu ça ? :3))
        Je comprends que ces notions te soient abstraites alors =/ Pas de meilleur ami en primaire ou collège (avec les hormones qui se réveillent, ça devient plus compliqué de nouer une telle relation…) ? Au moins, tu évites d’avoir à choisir et de faire souffrir un (pauvre) garçon, t’es chanceuse Cha, vraiment :p ❤

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :