Chronique #55 : Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête – Olivia Zeitline

dansé

J’ai pu lire ce livre grâce aux éditions Solar et à Livraddict, que je remercie ! En ce moment j’essaie de m’intéresser aux livres de développement personnel (même si la pratique reste très aléatoire), donc j’étais curieuse de lire celui-ci qui aborde un sujet qui m’intrigue pas mal : l’intuition, présentée comme une voix mélodieuse qui est censée nous guider dans nos choix de vie.

Comme beaucoup de monde, Charlotte a des doutes sur son avenir, des difficultés dans ses relations personnelles, elle se remet pas mal en question. Même si l’on ne ferait pas forcément les mêmes choix qu’elle, on la comprend. D’ailleurs l’intérêt de cette fameuse intuition est qu’elle est personnelle et ne correspond pas nécessairement à ce que le monde extérieur attend. Le parcours de l’héroïne n’est pas présenté comme idéal, loin de là, ce qui la rend accessible pour le lecteur (même s’il lui arrive des trucs qui me semblent un peu « gros », mais il paraît qu’il y a une explication scientifique aux coïncidences, donc je ne juge pas). Les personnages ont l’air tous branchés intuition, ce qui m’a paru un peu surprenant, personnellement je découvrais le sujet avec ce bouquin. Mais ça va dans le sens de l’histoire, puisque ça aide Charlotte à ouvrir ses chakras, donc pourquoi pas.

Certaines scènes m’ont laissée un peu perplexe, parce qu’elles me paraissaient peu crédibles ou ne parlaient pas à l’esprit rationnel qui est en moi. Je ne pourrais pas vous dire lesquelles pour éviter de spoiler, mais je pense que certains y seront plus sensibles que d’autres, cela n’a malheureusement pas été mon cas.

Cependant, on trouve forcément plusieurs passages du roman qui nous parlent, et qui donnent envie de laisser une chance à cette intuition qui s’est forcément déjà présentée à nous, sous la forme d’une voix dans la tête comme pour Charlotte, ou simplement celle d’un bon ou mauvais pressentiment. Le roman contient beaucoup de phrases inspirantes, profondes, du genre de celles qu’on voudrait noter et afficher sur son frigo (vous ne faites jamais ça vous ? moi non plus, mais là j’ai eu envie de le faire ^^’), et qui participent à une meilleure vision du monde qui nous entoure (je parle bien, je devrai lire ce genre de livres plus souvent !)

Même si je n’en garderai pas un souvenir impérissable en raison des éléments qui m’ont semblé moins crédibles, ce roman a tout de même été une lecture sympathique, qui donne comme un déclic sur la présence de notre « voix intérieure » et la nécessité de l’écouter.

3.

Publicités

10 commentaires sur “Chronique #55 : Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête – Olivia Zeitline

Ajouter un commentaire

  1. Ça a l’air chouette quand même mais j’ai un peu peur de passer à côté ^^
    Mais pourquoi pas aussi parce que je connais pas grand chose non plus question développement personnel, du coup ça permettrait de découvrir ce monde^^
    Des bisoooous ♥

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai adoré, même si el roman est léger et facilement accessible, les messages clefs sont là. Dans notre culture, on doit ôter les oeillères et être plus à l’écoute de nous-mêmes, c’est aussi simple (et compliqué) que ça ♥

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :