Mes pires lectures de 2018

Hello !

Après vous avoir parlé de mon top 2018, il est temps de s’attaquer au flop (je sais que vous aimez ça) ! Petit disclaimer comme d’habitude, ce que je raconte là-dessous n’engage que moi et mes avis bizarres, la plupart des romans cités ont eu leur petit succès donc il est possible que vous les aimiez. Je ne juge personne, j’espère rester respectueuse, je compte sur vous pour l’être aussi (mais je ne m’inquiète pas trop :D)(et si vous voulez vous battre dans l’amour et la bienveillance, ça se passe en commentaires ♥)

PS : Des fois si vous cliquez sur la couverture vous accédez à mon avis. Mais seulement des fois, c’est la surprise !


couv80671Trilogie La sélection – Kiera Cass

Un peu trop de pages – Robert Laffont

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie.
Quand la dystopie rencontre le conte de fées !
Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne…
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles…
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés : l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer ?

OUAIIIIIIS, je triche, je l’avoue. Parce qu’en 2018, je n’ai lu que le tome 3 de cette trilogie (je renie l’existence des autres tomes, j’ai assez souffert comme ça), MAIS j’ai été déçue par l’ensemble, donc on fait d’une pierre trois coups. Donc La sélection, c’est un peu LA saga young adult incontournable, tout le monde en parle et c’est limite une hérésie de ne pas l’avoir lue. Déjà, j’aurais dû me méfier hein, quand ça commence comme ça, c’est pas bon signe. Pour vous la faire courte : j’ai apprécié le tome 1 pour toutes les possibilités qu’il laissait entrevoir, le tome 2 a piétiné mes espoirs et le 3 m’a achevée. Ce n’est pas une dystopie avec de la romance, c’est de la romance avec de la romance (et, je vous l’accorde, un léger système dystopique en fond quand on cherche bien). Donc quand on aime ça, ça se passe certainement très bien, quand c’est pas notre kiff, on sent les trois tomes passer. America est insupportable à ne pas savoir choisir entre ses deux mecs (ouais, y a du triangle amoureux, sinon c’est pas drôle), puis à être trèèès chiante et à se préoccuper plus de qui embrasse qui dans les couloirs qu’aux dérives de leur système de castes douteux (parce que youhou y a de la rébellion dans l’air, mais j’dis ça j’dis rien hein). Donc pour moi, c’est un gros non, je comprends que ça plaise selon ce qu’on recherche, mais ça n’était pas pour moi. Le point positif, c’est qu’ils se lisent très rapidement. 


Tant que nous sommes vivants – Anne-Laure Bondouxcouv39622260

298 pages – Gallimard

« Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nous ne vivions plus qu’à moitié, lorsque Bo entra, un matin d’hiver, dans la salle des machines. »
Folle amoureuse de Bo, l’étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?

Je suis encore toute triste de mettre ce roman ici, mais je ne dois pas me voiler la face, ma lecture a vraiment été laborieuse ^^’ J’en attendais encore certainement trop, mais je ne l’ai pas trouvé transcendant et il a pris une direction que je n’attendais pas et qui ne m’a pas embarquée. Cela dit, il a plu à beaucoup de gens, donc le problème vient sûrement de moi hein. (retenez cette phrase, ça m’évitera de la ressortir à chaque bouquin présenté aha)


couv19656011Eleanor & Park – Rainbow Rowell

378 pages – Pocket jeunesse

Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l’habitude de s’asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l’ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.

Alors lui, je ne comprends absolument pas le délire, il est hyper plébiscité mais soit c’est surfait, soit je suis totalement passée à côté. Je sais que c’est une romance et que de base ça part mal. Mais même en dehors de ça, je l’ai trouvé plat, très anecdotique et pas bien écrit ou traduit, je me suis pas attachée aux personnages, ni à l’histoire, ni à rien du tout. Merci au revoir. (pour info, j’ai lu Fangirl de l’autrice juste avant, et j’ai bien plus adhéré, même à la romance (mais par contre la mayonnaise a mis du temps à prendre #métaphoreculinaireonestcontents))


Si loin de toi – Tess Sharpecouv75490752

480 pages – Robert Laffont

Sophie Winters a failli mourir. Deux fois.
La première fois, elle est âgée de quatorze ans et réchappe à un terrible accident de voiture qui la laisse avec de multiples cicatrices, une jambe qui boite et une dépendance à l’oxycodone, un puissant antidouleur dont il lui faudra plusieurs années pour se désintoxiquer.
La seconde fois, elle a dix-sept ans, et ce n’est plus un accident. Sophie et sa meilleure amie Mina se font attaquer dans les bois par un homme masqué. Sophie survit, mais Mina n’a pas cette chance. Lorsque les policiers concluent à un deal de drogue qui a mal tourné, rejetant partiellement la faute sur Sophie, personne ne veut croire ce qui est pourtant la vérité : cela fait plusieurs mois que Sophie est clean, et c’est Mina qui l’a conduite dans les bois lors de cette nuit fatale pour un rendez-vous auréolé de mystère.
Après un séjour forcé en cure de désintoxication, Sophie revient chez elle se confronter à une nouvelle réalité plus que glaçante. Le frère de Mina ne veut plus lui adresser la parole, ses parents craignent qu’elle ne fasse une rechute, ses anciens amis sont devenus des ennemis, et Sophie doit réapprendre à vivre sans celle qui était sa moitié. Pire encore, personne ne se pose les bonnes questions et Sophie va devoir démasquer le meurtrier par ses propres moyens. Mais à chaque petit pas qu’elle fait, Sophie s’approche davantage d’une révélation totale, sur elle-même, sur Mina… et sur le secret que les deux amies partageaient.

Lui, je n’en attendais rien, mais il a quand même réussi à me décevoir ahaha. Je l’ai emprunté à la bibliothèque parce que le résumé avait l’air cool (et que la couverture était chouette, ça vaaa), mais j’ai eu du mal à le lire, c’était long (je crois) et creux, et je ne sais plus du tout de quoi ça parle. Comme quoi il m’a marquée hein. (d’ailleurs en lisant le résumé je me demande si je l’ai vraiment lu ce bouquin, tellement ça ne me dit rien XD)


couv3797326Le jour où les lions mangeront de la salade verte – Raphaëlle Giordano

308 pages – Eyrolles

L’homme est un lion pour l’homme… Et les lions ne s’embarrassent pas de délicatesse. Sûrs de leur bon droit, ils imposent leurs vues sans conscience de leur égocentrisme et de leur appétit excessif pour les rapports de force. Ces lions, nous les croisons tous les jours : automobiliste enragé, conjoint gentiment dénigrant, chef imbu de pouvoir, mère intransigeante qui sait mieux que nous ce qui est bon pour nous… C est ce que Romane appelle la « burnerie » ! Trentenaire passionnée et engagée, Romane a créé pour aider ces félins mal embouchés une société qui leur propose des sessions de relooking intégral de posture et de mentalité. Dans son nouveau groupe, elle a de très beaux cas. Surtout un : Maximilien Vogue, célèbre homme d’affaire, PDG d’un grand groupe de cosmétique, charismatique en diable, mais horripilant spécimen de « burné » égotique. Saura-t-elle le conduire à faire évoluer ses comportements pour l’amener à révéler autrement sa puissance intérieure avec plus de justesse et de respect pour les autres? Une chose est certaine : elle va avoir du fil à retordre…

Vous vous en souvenez peut-être, l’année dernière (enfin l’année d’avant, ce blog commence à se faire vieux) j’avais beaucoup aimé Ta deuxième vie commence… de la même autrice, donc quand j’ai vu qu’elle an avait sorti un autre, je me suis dit « choueeeeeeeette, ça va me mettre un peu de baume au coeur ». Grosse erreur. J’ai emprunté le livre audio à la médiathèque, et il m’a accompagnée quelques temps dans ma voiture, mais BON SANG je n’en pouvais plus. Parce qu’il y a une fichue romance qui prend TOUTE LA PLACE dans le bouquin, c’est hyper prévisible et niais, et les conseils anti-burnerie (qui sont un peu la base du roman quand même) passent complètement à la trappe. J’ai vu que Raphaëlle Giordano sortait en début d’année un nouveau roman, « Cupidon a des ailes en carton », vu le titre j’ai très peur. Très très peur même.


Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugandcouv56265862

187 pages – Pocket

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Ce roman a un succès de dingue (à nouveau) et je ne comprends pas pourquoi (à nouveau). En fait, c’est une romance rapide et clichée (est-ce que vous commencez à remarquer un léger point commun entre les bouquins que je vous présente ou pas ?), et pour moi le thème principal qui était le deuil n’est pas vraiment traité. En plus la nana est franchement chiante. Donc je ne compte pas lire la suite ! (ni d’autres romans de l’autrice, j’ai été bien refroidie ^^)


couv54752923Outlander – Diana Gabaldon

BEAUCOUP TROP de pages (852) – J’ai lu (et j’aurais pas dû ahaha)

Au cours d’une promenade sur la lande, elle est attirée par des cérémonies étranges qui se déroulent près d’un menhir. Elle s’en approche et c’est alors que l’incroyable survient : la jeune femme est précipitée deux cents ans en arrière, dans un monde en plein bouleversement ! 1743. L’Ecosse traverse une période troublée. Les Highlanders fomentent un nouveau soulèvement contre l’occupant anglais et préparent la venue de Bonnie Prince Charlie, le prétendant au trône. Plongée dans un monde de violences et d’intrigues politiques qui la dépassent, Claire ne devra compter que sur elle-même pour surmonter les multiples épreuves qui jalonnent ce formidable voyage dans le temps. Elle connaîtra l’aventure et les périls, l’amour et la passion. Jusqu’au moment crucial où il lui faudra choisir entre ce monde palpitant qu’elle aura découvert et le bonheur qu’elle a connu et qui, désormais, lui paraît si lointain…

Ça fait 8 mois que j’ai terminé ce bouquin, et je suis toujours autant énervée XD Maiiiiiiis plutôt que vous refaire tout un speech sur ce qui m’a saoulée (Jamie/les longueurs/Claire/les longueurs/Jamie/TOUT), je vous renvoie à mon article de l’époque. Comme ça je reste à peu près zen pour le reste de cet article.


Proxima du centaure – Claire Castilloncouv70842803

223 pages – Flammarion

« Je l’appelle Apothéose parce qu’il n’y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu’à ce qu’elle se retourne. Un jour, elle me dira son vrai prénom, à l’oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle. »

Tous les matins, Wilco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre. Jusqu’à ce qu’un jour, il se penche tellement qu’il tombe.

Ce roman divise un peu plus les foules, parce que le style est très particulier. Et l’histoire aussi. Et les trucs un peu perchés, souvent j’accroche pas, je dois être trop terre à terre. Donc en toute logique (et à mon plus grand désespoir), ça n’a pas fonctionné pour moi avec Proxima du centaure.


couv7279837The mortal instruments T1 – Cassandra Clare

570 pages – Pocket jeunesse

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d’un seul coup!

Mais le pire reste à venir…Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté.

Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres… Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Bon là, je vous avoue qu’avec le recul il n’y a rien de surprenant à ce que ce roman se trouve là, parce que c’est typiquement le genre d’histoire que je ne veux plus lire, on est à fond dans le cliché, c’est juste une accumulation d’actions sans réel fond, les personnages sont très prévisibles… Je comprends que certains aiment, mais ce genre là du fantastique ado ça ne m’intéresse pas/plus, je passe mon tour !


Les yeux couleur de pluie – Sophie Tal Mencouv9168900

259 pages – Albin Michel

Les yeux couleurs de pluie : les tribulations d une étudiante en médecine, affectée à Brest du jour au lendemain. Le bout du monde à ses yeux…
Pour Marie-Lou, c’est une nouvelle vie qui commence, loin des siens, de ses montagnes… L’insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans se mêleront à la dure réalité de l’hôpital, des gardes aux urgences, du contact avec la maladie. Au beau milieu de la nuit, cette savoyarde en ciré jaune croisera Matthieu, surfeur et accessoirement interne d’ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera t-il a lui faire une place dans sa vie ?

J’aime bien lire un peu de contemporain de temps en temps, celui-ci se passe en plus en Bretagne, trop cooooool… Et ben en fait non, je me suis ennuyée comme un rat mort, j’avais l’impression de lire le script d’un téléfilm de l’après-midi sur M6. J’ai trouvé ça trop gnangnan et creux (et devinez quoi ? y a de la romaaaaaance. Genre de la romance tout comme j’aime pas (parce que oui, je reste persuadée qu’il y a de la romance que j’aime quelque part)). Donc merci mais non merci. (mais encore une fois les avis semblent plutôt bons)


couv43078996L’accro du shopping dit oui (T3) – Sophie Kinsella

473 pages – Pocket

Tome 1 : Selon Rebecca Bloomwood, « si l’on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n’existerait plus ». Droguée au shopping, notre héroïne s’expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu’elle entretient avec son banquier… Comble de l’ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s’amoncellent… Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c’est la panique. De quoi miner aussi son début d’histoire d’amour avec le séduisant homme d’affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

Dans ma jeunesse folle, j’aimais beaucoup la chick-lit, notamment cette série de L’accro du shopping. Je ne sais plus jusqu’où j’étais allée, donc je les ai repris il y a 2 ans (à un rythme super intense comme on peut le remarquer, celui-ci étant seulement le tome 3 XD). J’ai beaucoup aimé le tome 1, le tome 2 m’a semblé un peu répétitif mais pourquoi pas, mais ce tome 3 ne m’a même pas divertie, il m’a seulement agacée. Becky est insupportable, en plus d’être totalement indécise (ce que je veux bien lui pardonner), elle est menteuse sans raison, et s’enfonce dans sa connerie alors qu’elle a mille occasions de dire la vérité et se rattraper. Et en plus elle s’en tire bien, bonjour le message. ELLE MÉRITE PAS LUKE C’EST TOUT.


Nil T1 – Lynne Matsoncouv17825606

456 pages – Pocket jeunesse

Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…

Si vous l’avez lu et que vous me connaissez un peu, vous ne serez absolument pas surpris de le trouver là. Moi-même je ne suis pas surprise, je savais que je risquais de bloquer avec la romance (ça fait un peu running gag là, non ?) décrite comme ultra inutile, soudaine, et chiante. Et ben les gens ont raison. Je vous refais pas tout le couplet sur ce que je pense de la romance en young adult (parce que j’en ai parlé et que j’en ai marre de radoter aha), mais là on est en plein dedans ! Au départ je voulais persévérer et lire le tome 2 qui est apparemment bien mieux, mais finalement je préfère abandonner la saga pour me consacrer à des bouquins qui me plairont potentiellement plus. (en 2019, je suis une personne pleine de sagesse)


couv7118326Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

410 pages – Le livre de poche

Justine, 21 ans, est aide-soignante dans une maison de retraite où elle se sent bien. Elle vit avec un grand-père taciturne et solitaire, une grand-mère peu affectueuse, et son cousin Jules qu’elle considère comme son frère. Marquée par l’accident qui a coûté la vie à ses parents et ceux de Jules, Justine se jette à corps perdu dans le travail… et les histoires des autres, car sa propre histoire lui échappe. Murés dans le silence, ses grands-parents refusent d’évoquer le passé. Alors elle se tourne vers ceux qui se souviennent. Ces « petits vieux » dont elle aime par-dessus tout écouter les souvenirs. Et tout particulièrement ceux d’Hélène, sa résidente préférée, retranchée sur une plage imaginaire de laquelle elle dévoile, par morceaux, l’histoire de sa vie et d’un amour qui a survécu au malheur et à la trahison. Justine passe des heures à l’écouter et consigne son récit dans un cahier bleu. Grâce à Hélène, elle va pouvoir affronter les secrets de sa propre histoire.

Je crois que j’attendais beaucoup de ce roman, les avis étaient excellents, je l’ai lu en entier mais sans être particulièrement passionnée par l’histoire, ni par les personnages ou ce qui leur arrive (d’ailleurs je n’en ai plus aucun souvenir alors que je l’ai lu il y a à peine quelques mois). Je lirai peut-être un autre roman de Valérie Perrin pour voir, mes attentes seront forcément moins élevées cette fois-ci !


L’ombre de l’Ankou – Jean Vignecouv4471722

128 pages – Editions du Chat noir

Lotie, petite Parisienne de 11 ans, déménage pour la Bretagne. Une terre de légendes, lui disait-on. En guise de légende, la voilà dans un vieux manoir perché tout au bout du monde. Une bâtisse poussiéreuse, perdue sur une lande désertique. Pas de quoi enchanter la jeune fille. Elle va s’ennuyer ferme ici, sans ses amies, c’est certain. S’ennuyer ? C’est sans compter sur l’arrivée d’une étrange créature. Une silhouette encapuchonnée, armée de son immense faux, dressée sur ce bateau illuminé par cette seule lanterne. Qui est ce redoutable inconnu ? Pourquoi revient-il chaque nuit sur cette plage de galets ?

Nouveau livre sur la Bretagne, nouvelle déception, résultat : je vais lire des livres sur la Creuse (coucou Kara et Kin :D). J’étais très curieuse de lire ce livre pour froussards en culottes courtes, mais j’ai vite déchanté, entre une légende assez peu explorée et une héroïne narratrice tête à claques et assez peu réaliste, ça ne l’a pas fait pour moi. Du tout.


couv14163493Le bois-sans-songe – Laëtitia Arnould

456 pages – Magic mirror

Il est des larmes qui ne sèchent pas. Il est des blessures qui restent ouvertes. Il est des êtres qui les surmontent quand d’autres finissent par sombrer. Il est ceux qui les gardent en eux. À jamais.
Comment survivre quand on est la seule personne éveillée parmi des êtres en proie à des cauchemars éternels ?
Princesse héritière de Modighjem, Liv se retrouve isolée, prisonnière de son pays désormais morne, séparée du reste du monde par un bois infranchissable, né le soir de la malédiction. Jusqu’au jour où son destin erratique croise celui de ce personnage entouré de ténèbres, avec son parapluie pagode et ses airs de prince maudit…
Pourquoi continuer à vivre quand les personnes qui nous étaient chères ont été massacrées, quand une principauté entière a sombré face à la rage des hommes et que l’on est seul, le dernier représentant de son peuple ?
Lennart Leifsen a choisi la vengeance comme raison d’exister. Retranché dans son lugubre manoir, penché sur son rouet, il tisse chaque soir, à partir de ses larmes, le sort qui maintient les Modigs sous le joug de ses tourments. Jusqu’à ce que survienne cette jeune fille dépenaillée, aussi agaçante qu’inconsciente, et que les larmes providentielles se refusent à lui…

Ça me fait de la peine parce que j’adore les réécritures de contes, mais les longueurs et une romance à laquelle je n’accrochais pas (lol) m’ont donné du mal à terminer ce roman. Cela dit, je vois également toutes sortes d’avis dessus !


Je termine avec une mention spéciale pour mes quelques abandons de l’année, dont je ne parlerai pas plus en détail parce que je n’ai justement pas été au bout : Sirius de Stéphane Servant (trop perché pour moi), Miss Peregrine et les enfants particuliers T3 de Ransom Riggs (interminable) et La drôle de vie de Zelda Zonk de Laurence Peyrin (hyper prévisible).


Et vous, vous avez lu ces livres ?
Vous les surkiffez et vous avez actuellement envie de me casser la gueule ? (la violence c’est mal)

68 commentaires sur “Mes pires lectures de 2018

Ajouter un commentaire

  1. Franchement, le tome 4 et 5 de la Sélection sont tellement mauvais que tu as raison de ne pas t’en approcher 😀 😀 Imagine une héroïne 20 fois plus insupportable que sa mère et une histoire qui dégomme le peu de crédibilité de l’univers construit dans la première trilogie ^^
    A part Nil, rien ne me tente trop dans ta liste^^
    J’avais bien aimé Eleonor and Park, mais il ne m’a pas marqué plus que ça.
    The mortal Instrument, c’est inscrit dans une « autre époque » de la YA presque^^ Je le lirai aujourd’hui, je pense que je ne le finis même pas 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore le « j’ai lu et j’aurais pas dû » xD

    Globalement, il faut peut-être que tu t’éloignes un peu de la romance, non ? xD

    Le tome 3 de l’Accro du shopping n’est clairement pas le meilleur. J’avais apprécié Les gens heureux lisent et boivent du café, bien que ça tombe souvent dans le cliché (le meilleur ami gay, l’Irlande).

    Espérons que tes prochaines lectures soient géniales 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime beaucoup ces articles coups de gueule ! Que des livres qui ne me font pas envie et que je ne comptais pas lire (tu me confortes donc dans mes choix), sauf pour Proxima du Centaure que j’ai adoré ! Mais je te le concède, c’est le genre de livre où soit on accroche dès le début et c’est un régal, soit non et du coup c’est vite barbant…
    Par contre, je compte bien lire Sirius un jour et j’ai aimé Miss Peregrine jusqu’au bout malgré des défauts.

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime bien en faire aussi :p
      Très bien, je te les conseille pas du coup x) (enfin même si tu avais voulu les lire j’aurais eu du mal à te les conseiller passionnément xD)
      Pour Sirius c’est un peu comme Proxima du centaure, soit on accroche, soit pas du tout j’ai l’impression, donc peut-être que ça passera avec toi 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Je pense que des livres comem La selection, NIL ou TMI on bien vieillit. La selection c’est encore pire avec les deux derniers tomes. Après je n’ai pas lu les autres mais ça me faisait bien envie il y a quelques temps. Maintenant je ne suis plus si sûre.

    Aimé par 1 personne

  5. Lol la sélection, ça m’a également accablée -_-
    XD pour le reste, je prends note ^^enfin la plupart me tentent pas de ouf à la base (rapport la romance tmtc)
    Sérieux si tu trouves des bouquins qui se passent en Creuse, dis-y nous !
    Oui, la violence c’est mal.
    Bisouuus
    Kin

    Aimé par 1 personne

    1. Ouaiiiiiis même si je veux bien admettre que des fois je suis plus difficile que toi (oui ça va, je le reconnais, mais j’ai dit des fois, t’emballe pas non plus :D), je suis pas hyper sûre que ces bouquins te plaisent ^^
      Ca marche, quoique je connais même pas les noms des villes de Creuse ahaha

      Aimé par 1 personne

  6. Hahaha Cha et la romance, cette belle histoire d’amour HAHAHAHA.
    Sinon pas d’accord, Eleanor & Park = bien, Fangirl = nul (toujours pleine d’objectivité je suis)
    Et pour l’Accro au Shopping, les impressions que tu as eu au tome 3, je les ai eu au tome 1. Autant te dire que je préférerai finir Miss P. que lire la suite (c’est dire)
    Par contre pas mal tentée par le Proxima du Centaure (c’est parce que j’ai hérité de la moitié de notre cerveau qui aime les histoires cheloues (au début j’avais mis « trucs chelous » et puis je me suis dit que ça allait pas passer)) !
    Et pour finir, quand même parce que c’est important : La Sélection = caca. Bonjour la maturité !
    Bisous.

    Aimé par 2 personnes

  7. Tes articles sont des vrais petits morceaux de chick-lit ! Bah ouai, je rigole tellement en les lisant qu’après je me sens bien !!!
    J’approuve complètement pour La Sélection : genre la société est au bord du gouffre, les rebelles sont aux portes du palais mais America va danser sous la pluie avec son prince … euh … WTF ???
    Le tome 1 de TMI est dans ma PAL mais je repousse encore et toujours cette lecture … je pense qu’à force de la pousser, elle va finir à la trappe >_<
    Bisous !

    Aimé par 1 personne

  8. La Sélection est dans ma wish-list mais après avoir lu ton article, je ne sais plus trop si j’ai envie de lire cette saga. 😅
    Je n’en croyais pas mes yeux quand j’ai vu Tant que nous sommes vivants dans ton flop. J’ai tellement aimé cette lecture. ❤😭
    En ce qui concerne la saga de L’accro du shopping, mon avis rejoins le tiens. J’ai arrêté ma lecture après le quatrième tome. Les deux premiers étaient plutôt sympathiques mais après chaque tome se ressemble excepté le fil rouge…
    En tout cas, la principale chose qui est à retenir de cet article, c’est que tu n’aimes pas la romance. 😂

    Aimé par 1 personne

  9. J’ai abandonné Becky, cette foutu accro au shopping, également : elle me sortait par les trous de nez et vain diou que je me suis accroché… jusqu’au tome 4 (ou 5, je ne sais même plus ! )
    J’ai TMI dans ma PAL, ton avis me fait un peu flipper, mais bon… ^^

    Haaaan que ça fait du bien de lire un article à contre courant, un qui ne va pas dans le sens de la marche !!! MERCI !!!

    Aimé par 1 personne

  10. La sélection ne me donne pas du tout envie je l’avoue ! En plus je vois beaucoup d’avis négatifs dessus (et les avis positifs viennent souvent de filles assez jeunes sans vouloir être clichée)
    Et c’est dommage pour Outlander ! C’est pour ça que tu le vendais ahha o:) En fait je regarde la série en ce moment et j’adore mais je ne sais pas comment ça rend en roman !

    Aimé par 1 personne

  11. Bien d’accord avec toi pour la trilogie La sélection. On se prend au jeu dans le premier tome, puis dès qu’on entame le deuxième, on sent l’arnaque arriver. J’en suis restée là il me semble. Même pas tenté le troisième tome.

    Par contre, j’ai adoré Les gens heureux lisent et boivent du café 🙂 Comme on dit, il en faut pour tous les goûts. Un livre ne peut pas plaire à tout le monde. Et heureusement qu’il y a une diversité d’ouvrages pour que chacun puisse trouver son bonheur ^^

    Aimé par 1 personne

  12. J’avais beaucoup aimé le premier tome de la sélection parce qu’il était addictif mais America me soûlait déjà. Et par contre j’ai envie de les tuer, elle et Aspen dans le deux. J’arrêtais pas de me dire « Non mais il va bientôt crever lui ? » 😂 et le 3 est un peu mieux grâce à Auguste mais franchement… ça casse pas trois pattes à un canard ! Après j’ai envie d’écouter la suite par curiosité. Par contre j’ai eu un vrai coup de cœur pour Les oubliés du dimanche ❤️ je m’en souviens hyper bien alors que je l’ai lu à sa sortie, c’est dire. J’avais été hyper touchée ❤️ mais il en faut pour tout le monde 😊

    Aimé par 1 personne

    1. America m’a plus saoulée qu’Aspen, mais c’est vrai qu’ils sont tous un peu pénibles xD
      J’espère que tu aimeras les tomes 4 et 5, j’ai l’impression que les avis sont trèèèèès mitigés :/
      Ouais pour Les oubliés du dimanche je comprends, je crois que je suis vraiment passée à côté ^^’

      Aimé par 1 personne

  13. Niah trop dommage pour La Sélection et Eleanor & Park, deux gros coups de coeur…
    Est-ce que tu as lu des romans d’Amy Harmon ? (Nos faces cachées, L’infini + 1…) (Je viens de me poser cette question en regardant ma biblio en face de moi :p) Je serais curieuse de découvrir ton avis 😀 (et voir si t’accroches aha) !

    Aimé par 1 personne

  14. C’est un acharnement contre Jamie Madame, un acharnement ! Ne lis pas ACOTAR sinon, on va finir par ne plus être copines je crois 😅
    Sinon, j’ai la vague impression que tu essayes de tuer ma PAL quand je vois dans cette liste La Sélection, The Mortal Instruments, L’accro du shopping, Eleanor & Park et Si loin de tout. Pauvre de moi 😭

    Aimé par 1 personne

  15. Oh, c’est tellement dommage pourtant que nous sommes vivants. Ceci dit le style est assez particulier et là, donc je comprends qu’on puisse ne pas accrocher. Et c’est assez bizarre, parce que autant j’avais aimé Eleanor and park (mais je pense que c’est l’effet nostalgie des années 80-90), autant je n’ai vraiment pas passé un bon moment avec fangirl à l’inverse de toi.

    Aimé par 1 personne

  16. J’aime énormément la romance mais je n’ai pas accroché à La sélection (jamais lu les tomes 3-4-5). Bien mais, clairement, rien de fou ! Et, d’ailleurs, j’ai toujours préféré Aspen à Maxon alors 🙄
    Tant que nous sommes vivants est dans ma PAL donc j’espère y adhérer…
    Dommage pour Eleanor & Park. Je ne l’ai pas encore lu. On verra bien mais j’espère faire partie de la catégorie des gens qui ont aimé.
    Aie. Encore une fois, Les gens heureux lisent et boivent du café se trouve dans ma PAL mais, clairement, on sent que tu n’as pas aimé 😶
    Je n’ai jamais fini Outlander et ce sont surtout les longueurs qui m’ont déplue.
    J’aime beaucoup le contemporain mais, franchement, la chick-litt, ça m’agace la plupart du temps. L’accroc du shopping ne m’a jamais tenté >< L'héroïne risque de fortement m'agacer.

    Aimé par 1 personne

    1. Je préfère largement Aspen aussi, j’aime pas Maxon ^^
      Ahaha t’inquiète pas je suis difficile, mais il y a des chances que tu apprécies ces 3 romans, il y a de très bons retours dessus ^^
      Ouais L’accro du shopping c’est de la chick-lit pure, si t’aimes pas ça il vaut mieux éviter x)

      J'aime

  17. « Ce n’est pas une dystopie avec de la romance, c’est de la romance avec de la romance » : J’adore haha. Sérieusement, je crois que cette saga a mis ta patience à bout. J’ai hâte de lire le tome 3 pour voir si c’est aussi pire que ça 😀
    C’est tellement dommage que tu n’aies pas du tout accroché à Eleanor and Park, je me souviens que j’avais adoré !
    Tu m’as fait rire avec Les yeux couleur de pluie qui ressemble à un téléfilm M6. C’est vrai que je l’avais lu et à y réfléchir, ça fait très téléfilm. C’est pas mal pour un moment pas prise de tête mais alors il ne faut pas attendre grand chose !
    Parmi ceux que tu cites, j’avais bien envie de lire Tant que nous sommes vivants, Proxima du centaure, Nil et Les oubliés du dimanche. J’espère aimer plus que toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Ouais franchement La sélection j’en attendais tellement plus que je suis déçue ! Mais le point positif, c’est que le tome 3 aura été ma première lecture en anglais, et c’était tellement facile et prévisible que j’ai pas eu trop de soucis ahaha
      Ouais Eleanor & Park j’ai pas compris ce qu’il s’était passé x)
      On est d’accord pour Les yeux couleur de pluie, c’est hyper détente, même trop pour moi, j’arrêtais pas de lever les yeux au ciel en lisant ^^
      Dans ceux que tu as envie de lire, Tant que nous sommes vivants, Proxima du centaure et Les oubliés du dimanche ont en général de très bons retours, donc j’espère que ça te plaira 🙂 Pour Nil, à partir du moment où on s’attend pas à grand chose de plus que de la romance niaise, ça doit passer tout seul (et encore, je le savais mais ça m’a quand même saoulée ahaha)

      Aimé par 1 personne

Répondre à Plouf Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :