Chronique #98 : Le hobbit – J.R.R. Tolkien

Hello !

Si vous me suivez un peu, vous savez probablement que j’ai eu une révélation en lisant Le seigneur des anneaux pour la première fois l’année dernière. Depuis, je voue un (léger) culte à Tolkien, j’ai acheté quelques-uns de ses nombreux bouquins, quelques beaux livres et ma wishlist le concernant fait environ 10 kilomètres. Je suis quelqu’un tout ce qu’il y a de plus rationnel donc, mais là n’est pas le sujet. Après avoir lu les 2 premiers tomes du Seigneur des anneaux et Lettres du Père Noël (qui n’a rien à voir mais qui est beaucoup trop cool, si vous êtes à court d’idées de lectures de Noël), il était donc logique que je me tourne (enfin) vers le petit Bilbo. Je vais d’ailleurs faire une courte parenthèse (relativement courte disons), pour préciser qu’il est souvent conseillé de commencer à lire du Tolkien avec Le hobbit, qui est destiné aux enfants. Pour en revenir à ce que je disais, je n’ai donc PAS DU TOUT suivi l’ordre « logique » et ceci expliquera peut-être la suite de mon avis. Parce que spoiler alert : je n’ai pas été transcendée par ce roman. Et ça me brise le cœur.

hobbit

Pourtant, tout commençait très bien, je me suis régalée dès le premier chapitre, du ton humoristique employé pour décrire les hobbits (d’ailleurs, il m’aura fallu du temps pour m’en rendre compte mais : je crois que je suis un hobbit), de l’installation progressive de l’histoire… J’étais hyper emballée pour partir à l’aventure avec Bilbo, Gandalf, Thorin et sa Compagnie et je savais que j’allais aimer puisque les films relatant leurs aventures (quoiqu’on dise de cette adaptation) m’avaient bien plu. Et le soufflé est assez vite retombé. Je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis ennuyée, parce que le tout reste plutôt pas mal, mais mon engouement n’est pas resté longtemps au niveau du début. Les traits d’humour des premiers chapitres m’ont semblé disparaître petit à petit (peut-être parce qu’en pleine galère c’était compliqué de placer des petites blagues, je peux le concevoir) au profit d’un enchaînement de péripéties assez peu approfondies. Donc ok, vous me direz que quand ce n’est pas assez approfondi, ça l’est peut-être un peu trop, mais j’aime les descriptions interminables de Tolkien (et je n’y peux rien si le Monsieur n’a visiblement pas de juste milieu (je ne vous cache pas que le jeu de mots avec « milieu » est tentant, je fais un gros effort pour me retenir là)).

J’ai quand même apprécié le voyage avec les nains, la bravoure toute relative de Bilbo, la rencontre avec Gollum… (non ça c’est faux, il m’a moins fait flipper que dans le Seigneur des anneaux mais faut pas déconner non plus). On retrouve quand même un petit quelque chose Tolkienesque qui fait plaisir. Je l’ai lu avec la nouvelle traduction, plutôt fluide et très accessible, je me demande si mon avis aurait été différent avec l’ancienne traduction (mais je vous avoue que j’ai pas le courage de le relire dans l’immédiat aha).

Alors peut-être est-ce le côté jeunesse qui m’a laissé un goût de trop-peu, peut-être aussi que j’aurais vécu différemment cette lecture si je n’avais pas déjà lu les 2 premiers tomes du Seigneur des anneaux. Toujours est-il que le coup de cœur n’aura pas été au rendez-vous, et j’en suis la première désolée *part pleurer dans un coin pour les 10 prochaines années*

3.

Petit aparté films : Je pense aussi que mon avis a été biaisé par les films, qui développent bien plus l’univers (ce qui est normal, on est d’accord que pour faire 3 films il a fallu étoffer « légèrement » les 400 pages) et permettent de s’attacher plus aux personnages. Et j’aime trop Martin Freeman pour être objective.

Publicités

26 commentaires sur “Chronique #98 : Le hobbit – J.R.R. Tolkien

Ajouter un commentaire

  1. Je n’aime pas énormément le hobbit! Ne t’inquiète pas, tu n’es pas seule. Et pourtant j’ai relu des dizaines de fois le Seigneur des anneaux.
    C’est un livre pour enfant, écrit avant qu’il ait totalement étendu son univers. Si tu adores l’univers de lsda, je trouve compliqué de lire le Hobbit après 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Bah, je vais faire tache, Tolkien m’ennuie profondément ! J’ai fait ma B.A en lisant la moitié du premier tome du Seigneur des anneaux et j’ai craqué sur la énième description d’une colline sans qu’il se passe rien… Allez, je vous entends hurler au crime de lèse-majesté d’ici, mais c’est ainsi. Pourtant je suis une fan absolue de Fantasy ! J’ai bien aimé « Le hobbit » au cinéma et moi aussi je craque pour Martin Freeman.

    Aimé par 1 personne

  3. Maiis c’est pas grave de ne pas avoir autant aimé que le Seigneur des Anneaux ! On ne peut pas toujours adorer tous les livres d’un auteur (regarde moi avec Brexit Romance ! Et encore toi tu classes le Hobbit dans ‘bonne lecture’, moi je suis pas sur que j’aurais classé BR dedans…) ! Ca ne t’enlèves pas l’amour que tu portes à la trilogie hé !
    Et puis en effet, peut être que le côté jeunesse donne un manque de « maturité » à l’œuvre :/

    Aimé par 1 personne

  4. J’adore cette édition, je la trouve trop belle 😍
    Le Hobbit me tente mais je vais déjà lire Le Seigneur des anneaux (non je ne l’ai pas lu… Shame On me :O)
    D’ailleurs, je ne sais pas si tu as vu mais il y a un beau livre qui est sorti : La terre du milieu des romans à l’écran et il a l’air troooooooooooop bien ! 😀

    Aimé par 1 personne

  5. Est-ce-qu’on en a pas déjà parlé ensemble ? A moins que j’en parle avec tout le monde qui aborde le Hobbit. Bref, je disais pas encore mais ça va venir, que j’avais pas aimé nan plus quand je l’avais lu après le SDA il y a quelques années. MAIS j’ai relu dans la version originale et j’ai trouvé que c’était pas pareil DU TOUT. Le ton est complètement différent et ça devient très marrant. J’avais trouvé la VF hyper insipide et sans relief. Du coup, je te conseille de lire la VO un jour pour te refaire 😀
    Bises
    Kin

    Aimé par 1 personne

  6. ^^ C’est pas grave si tu aimes plus le Seigneur des anneaux que le Hobbit. Perso, il me faudrait relire le SDA, parce que ça date et en même temps, je ne suis pas pressée de le faire, je ne suis pas très adepte des très longues descriptions de Tolkien. Pour le côté rapide, ça peut s’expliquer par le fait que le Hobbit était pensé pour être un conte que Tolkien a écrit pour ses enfants, pour présenter l’univers sur lequel « papa » travaille 😀 En tout cas, c’est cool que tu ai pu le lire, j’espère pouvoir lire les Lettres du Père Noël ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :