Avis en vrac #14 – Pot-pourri de mai

Hello !

Et ouiiiiiii, j’ai encore pris du retard ! (je suis tellement prévisible, ça en devient pathétique…). Heureusement pour vous (ou pour moi, ou pour vous et moi) j’ai beaucoup moins lu en mai donc cet article ne devrait pas être trop long (sauf si je ne cesse de digresser). Je vous préviens, les lectures dont je parle ici ne sont pas mes meilleures lectures du mois, celles-là je les garde pour des articles spéciaux (que j’écrirai peut-être un jour), du coup vous risquez de vous dire « mais elle n’aime rien celle-la ». C’EST FAUX.


couv56265862Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand

187 pages – Pocket

« Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

J’avais ce roman dans ma PAL depuis quelques temps, mais je me suis enfin lancée grâce à la Coupe des 4 maisons. Malheureusement, je suis assez mitigée… J’ai trouvé ce roman très court, ce qui fait que les choses allaient un peu trop vite à mon goût et manquaient peut-être un peu de développement. Le gros de l’histoire est terriblement prévisible, j’avais l’impression que c’était du déjà-vu/lu… Et dans le genre j’ai préféré Mon midi, mon minuit d’Anna McPartlin ♥ J’ai en revanche été agréablement surprise par le dénouement, ce qui rattrape le tout. La plume d’Agnès Martin-Lugand n’est pas désagréable, mais j’espère que je serai plus touchée par ses autres romans.


Tragic circus – Cécile Guillot & Mathieu Guibécouv54024110

216 pages – Editions du chat noir

« Mesdames et Messieurs ! Jouvenceaux et jouvencelles ! Petits et grands ! Approchez, approchez ! Venez assister à un spectacle unique en son genre. Notre cirque vous ouvre ses portes et dévoile ses mystères. » À chaque prestation, les monstres de foire enchantent les spectateurs : l’enfant funambule, le dompteur de fauves et la charmeuse de serpents, clowns et jongleurs, sans oublier l’effroyable homme sans visage… Mais que se passe-t-il au cirque Andreani une fois le rideau retombé ? Quels sombres tourments agitent les âmes et enflamment les cœurs ? À moins qu’il n’y ait à l’œuvre une magie pernicieuse… Cela, Catalina, la nouvelle diseuse de bonne aventure, va tenter de le découvrir, mais même les Tarots ne sauraient la prémunir contre l’indéfectible fatalité…

Ce roman m’intriguait depuis sa sortie, il faut croire que j’ai une attraction particulière pour les cirques un peu sombres (cf Le cirque des rêves ♥). J’ai beaucoup aimé ma lecture, le style est riche et travaillé. L’ambiance mystérieuse fait qu’on tourne les pages sans se rendre compte, impatients de connaître la fin, le pourquoi du comment. Les chapitres sont alternés entre l’histoire de Catalina la voyante et Pierre le musicien sans que l’on sache vraiment quel lien les unit. J’ai préféré suivre l’histoire du cirque (parce que je crois que j’ai un truc avec les cirques) mais celle de Pierre est très sympa aussi (bien que je doute que « sympa » soit le mot approprié). C’est une chouette découverte, qui pourrait plaire à ceux qui aiment les ambiances sombres/mystérieuses/intrigantes.


couv70842803Proxima du centaure – Claire Castillon

223 pages – Flammarion

« Je l’appelle Apothéose parce qu’il n’y a aucun prénom logique à lui mettre sur le visage. Je la klaxonnerai avec ma tête jusqu’à ce qu’elle se retourne. Un jour, elle me dira son vrai prénom, à l’oreille, elle le prononcera avec le souffle. Son souffle réveillerait un mort. En attendant, de là où je me trouve, je kiffe à fond dès que je pense à elle. »

Tous les matins, Wilco regarde Apothéose passer sous sa fenêtre. Jusqu’à ce qu’un jour, il se penche tellement qu’il tombe.

 

Ce roman a beaucoup tourné lors de sa sortie, avec toutes sortes d’avis et je dois dire qu’il m’intriguait pas mal… Et bien ce fut un joli flop ! Je n’ai pas du tout accroché au style (une narration sans dialogues, tout écrit d’une traite où on ne sait pas toujours qui dit quoi), je n’ai pas vraiment compris l’histoire, je n’ai pas été émue ou bouleversée comme je pensais l’être. Pour faire simple : je suis complètement passée à côté. C’est un roman très particulier, donc je pense qu’on adhère ou pas. Je ne peux pas en dire beaucoup plus parce que c’est un roman court qu’il serait dommage de spoiler (et soyons honnêtes, aussi parce qu’à peine refermé j’ai tout oublié aha).


Les collisions – Joanne Richouxcouv755817501

255 pages – Sarbacane

Gabriel et Laetitia entrent en Terminale Littéraire. Il est brumeux et arrogant. Elle est fière et sauvage. Ils s’ennuient royalement au lycée, et ils ont comme une envie de le faire payer à tout le monde.
Ça tombe bien : cette année, ils étudient Les Liaisons dangereuses.
Ça va leur donner des idées…

Comme vous ne le savez peut-être pas, j’aime beaucoup Les liaisons dangereuses (que j’ai lu au lycée, que j’ai très très très envie de relire prochainement mais j’ai peur de ne pas l’aimer autant (sorry pour certains c’est peut-être redondant, j’arrête pas de le dire en fait (notez qu’on peut remarquer une certaine constance dans mes propos du coup))). DONC quand j’ai vu un peu par hasard (sur le blog de Laure et Aurélie, puis sur ceux de Marinette et Justine) qu’un livre qui s’en inspirait était sorti, j’ai dit BANCO (plus personne ne dit banco de nos jours, si ?)(dieu que cette intro est longue). La barre était haute, très haute (trop haute ?). Il s’en sort bien tout de même, l’histoire est chouette, l’écriture très agréable, les pages se tournent toutes seules. J’étais contente de retrouver l’esprit des personnages des Liaisons dangereuses, leurs manigances, le tout mêlé à l’ambiance du lycée… mais il m’a manqué un petit quelque chose (que je n’identifie pas) pour adhérer totalement. Peut-être que j’ai trop d’attachement au roman de Laclos et que je n’ai pas réussi à m’en défaire ? En tout cas ça a encore renforcé mon envie de le relire rapidement !

Cet avis n’a aucun sens , donc retenez que c’est un chouette roman young adult qui reprend un très chouette classique et que mon avis est trop subjectif pour être honnête XD (tout ça pour ça)(ce blog ça devient du n’importe quoi)


Et vous, vous avez lu ces livres ?
Publicités

30 commentaires sur “Avis en vrac #14 – Pot-pourri de mai

Ajouter un commentaire

  1. Ouii pour les Collisions (même si c’est un meeh + pour toi (oui je sais, j’ai une échelle de notation particulière)) et Tragic Circus a l’air pas mal ma foi ! J’en avais jamais entendu parler (je sais pas où je traîne mais clairement pas là où on connait des trucs xD) et ça a l’air plutôt cool !
    Les gens machin chose (non mais ce titre aussi) m’a toujours fait un peu peur, parce que j’ai cet a priori (nul) que c’est du tire larme, genre « tiens voilà une histoire triste, MAINTENANT TU PLEURES OK »
    Voilà, merci pour tout, je raconte que des bêtises alors je fiiiile !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah non j’ai un peu la même échelle de notation (mais je le dis pas parce que je me dis que les gens vont rien comprendre (déjà que c’est pas facile de suivre ce qu’il se passe dans ma tête)).
      J’ai l’impression que Tragic circus est resté un peu planqué le pauvre !
      Ouais je vois ce que tu veux dire, mais comme je comprends pas toujours tout je sais pas trop quand dans les livres on veut me faire pleurer ou rigoler (en fait je suis ma propre voie, donc je rigole quand je veux (95% du temps) et je pleure quand je veux (0% du temps)(les 5% restants c’est quand je dors))

      Aimé par 1 personne

  2. Les gens heureux lisent et boivent du café se trouve dans ma PAL car j’ai envie de découvrir cette auteure dont j’entends tant de bien ! J’espère ne pas être déçue…
    Je pense que j’ai bien fais de suivre mon instinct pour « Proxima du centaure » car, malgré les avis très positifs, je ne suis pas du tout tentée et je pense que cette histoire ne me correspondrait pas.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :