Chronique #88 : La maîtresse de guerre – Gabriel Katz

Hello !

maitresse.jpg

Après avoir beaucoup aimé Aeternia, j’ai voulu me pencher sur les autres publications fantasy de Gabriel Katz. En lisant une chronique récente de Nova Baby sur la dernière saga de l’auteur, j’ai cru comprendre qu’on y retrouvait un personnage de La maîtresse de guerre, et comme j’aime bien prendre à peu près les choses dans l’ordre, je me suis lancée en voyant qu’il était disponible à la médiathèque. En gardant en tête que les avis que j’ai pu en lire étaient bien plus mitigés que pour Aeternia ou Le puits des mémoires…

Dans l’ensemble, j’ai apprécié ma lecture, j’ai aimé retrouver la plume de Gabriel Katz ainsi que son imagination débordante (et son sadisme, avouons-le). Mais comme pour beaucoup de gens, il y a quelques petits trucs qui ont coincé, et qui ont rendu ma lecture « sympa mais pas exceptionnelle ».

J’ai été moins happée que pour Aeternia, parce que j’ai trouvé que les mécanismes étaient un peu les mêmes, et l’effet de surprise forcément moins présent. Les personnages sont bien construits, complexes, mais j’avais un léger sentiment de déjà-lu qui m’a empêchée d’être totalement sous le charme. Il n’empêche que l’histoire est pas mal, peut-être un peu survolée (un deuxième tome pour aller dans le détail n’aurait pas été de trop) mais ça se lit bien. J’ai aimé les répliques à la Kaamelott et les complots à la Game of thrones (et là pour moi c’est le must en matière de références, donc c’est un compliment) et pour ça je suis impatiente de retrouver l’auteur dans un de ses autres romans.

Mais là où it’s not possible, c’est les clichés, et cette fichue romaaaaaance sortie de nulle part. Alors avant qu’on dise « de toute façon elle tape sur la romance quoiqu’il arrive » (et que je me mette à crier « C’EST FAUUUX »), détaillons un peu. Nous avons un personnage féminin qui en veut, qui a envie de se battre et de faire ses preuves dans un « milieu d’hommes », et ça c’est chouette, j’aime les personnages badass qui ne se laissent pas faire. Que le personnage en question soit forcément canon et fasse rêver tous les soldats qui posent les yeux sur elle passe encore (après tout, les hommes sont de gros obsédés qui ne pensent qu’à ça, LOLILOL)(non). Mais qu’elle devienne faible et dépendante dès qu’elle a trouvé celui pour qui elle veut écarter les cuisses, non, non et re-non, je ne suis pas d’accord. C’est trop facile, trop cliché et trop dommage de gâcher une potentielle chouette intrigue avec ça. Surtout que ça arrive comme un poil dans le potage et que ça m’a donné l’impression de ne pas correspondre à ce qu’on nous avait dit des personnages jusque-là… Je comprends que ça puisse venir justifier les motivations de certains protagonistes, mais je pense que ça aurait pu être présenté différemment, ça ne me semblait pas indispensable. Bref, je m’emballe encore, pardonnez-moi (ou pas).

Ce n’était pas pour autant désagréable à lire, et heureusement on peut compter sur la plume de l’auteur pour donner du piquant à la lecture. Mais j’attends bien plus du Puits des mémoires et de La part des ombres, j’espère que ces sagas seront à la hauteur d’Aeternia (et bim, petit coup de pression bien comme il faut).

3.

33 commentaires sur “Chronique #88 : La maîtresse de guerre – Gabriel Katz

Ajouter un commentaire

      1. Euh, un peu des deux ? ^^ J’ai eu du mal avec le premier tome d’Aeternia mais j’ai adhéré au deuxième ;-). Pour Le Puits des mémoires, le premier tome était bon, mais j’ai été totalement conquise par les deux suivants.

        J'aime

      2. J’ai aussi préféré le 2 pour Aeternia, mais j’avais déjà beaucoup aimé le 1 🙂 Ce que tu dis me donne envie de me précipiter sur le Puits des mémoires là tout de suite ^^ (dommage que ma PAL soit suffisamment énorme sans en rajouter x) )

        Aimé par 1 personne

      3. Ah ah, je connais ça aussi ^^. J’ai dépassé les 130 livres qui attendent sagement que je les ouvre alors 😉
        Mais si tu as l’occasion de lire Le Puits des mémoires, n’hésite pas, c’est vraiment une très bonne saga 🙂

        J'aime

  1. Je suis tellement mais tellement d’accord avec toi ! Et en plus, cette romance-là en particulier ne vient pas simplement contredire la personnalité de l’héroïne, elle vient aussi contredire celle de son « maître d’arme ». En plus qu’il y ait une relation de pouvoir…. BREF, j’approuve totalement ton avis !

    Et j’avais justement peur de lire d’autres livres de cet auteur entre raison justement de cette lecture mitigée, mais si tu dis avoir appréciée Aerternia, ça me rassure !

    Aimé par 1 personne

  2. Un livre que je compte lire avant qu’on aille aux Imaginales. Le côté négatif que tu as soulevé me fait un peu peur après j’aime tellement la plume de Gaybriel Katz que je suis sûre qu’au final ce livre va me plaire…
    Je me réjouis de pouvoir en parler avec toi tout bientôt ma cha
    des bisous ♥

    Aimé par 1 personne

  3. Pareil que toi, pour moi la romance est un gros NON (non non non noooooooon, dediou !). Après, même le personnage de Kaelyn, je l’ai trouvé lisse et cliché à souhait. Pour moi, l’héroine est ratée. Du coup j’ai pas du tout adhéré à ce roman.
    Les autres de l’auteur sont mieux, selon moi.
    ~Kara

    Aimé par 2 personnes

  4. Ça a été une lecture sympathique mais moins bien qu’Aeternia ou Le Puits des mémoires. Et comme tu le dis, Kaelyn devient trop dépendante par rapport à ce que l’auteur nous dit d’elle dès le début. On a l’impression qu’elle ne savait pas ni se battre ni prendre de décisions avant Hadrien, c’était parfois insupportable. Tous les personnages masculins de l’histoire la perçoivent par son apparence alors qu’elle a tout pour être une incroyable guerrière…

    Aimé par 2 personnes

      1. Dans Le Puits des mémoires, l’auteur axe son histoire sur un trio entièrement masculin qui tente de redécouvrir leur identité. Un des trois est un peu volage mais la romance est très secondaire, ce n’est vraiment pas le plus important dans la saga. Surtout que les femmes sont peu représentées dans la trilogie.

        J'aime

  5. Malgré les avis mitigés, ce livre me tente beaucoup, j’espère que les petits couacs cités ne me rendront pas la lecture impossible ^^ En vrai, je comprends ton avis, il me rend davantage curieuse de le découvrir !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :