5 (bonnes) raisons de lire… Aeternia de Gabriel Katz

Hello ! 

J’ai terminé fin février la duologie Aeternia écrite par Gabriel Katz, et en voulant écrire la chronique du tome 2, je me suis rendu compte que je n’avais parlé du tome 1 qu’en trois lignes dans un avis en vrac. Ça ne lui rendait pas suffisamment « hommage », donc je vais plutôt inaugurer une nouvelle rubrique, qui remplacera ponctuellement les bilans sagas et qui consiste (comme son nom l’indique) à vous donner 5 raisons de lire des sagas que j’ai beaucoup appréciées. C’est parti ?

aeter.jpg

  • Un univers de fantasy riche et accessible

Parce qu’en fantasy c’est quand même un élément important, si ce n’est le plus important : l’univers dans lequel on évolue, propre à chaque auteur. Ici, on est dans un univers très riche, dont on ne connaît qu’un petit bout (le reste est développé dans les autres sagas de l’auteur, IL A PENSÉ A TOUT), mais qui est également très accessible, on ne nous abreuve pas de détails inutiles dans lesquels on se perdrait. Il y a une ambiance à la Game of thrones que j’aime beaucoup (je vous ai déjà dit que je voyais du GoT partout ?), je visualisais Kyrenia un peu comme Port-Réal (et les personnages sont tout aussi… psychopathes sympathiques ?). En revanche, je rejoins les copines Plouf et Dariane, une carte ne serait pas de trop, d’autant que mon sens de l’orientation se rapproche de celui de Desmeon. Mais sinon, clairement rien que pour l’univers il faut lire cette saga !

  • Une plume moderne, drôle et efficace

Un des gros atouts d’Aeternia, qui l’aide selon moi à se démarquer (remarquez j’ai pas non plus une culture hyper développée dans le domaine), c’est la plume de l’auteur, que j’ai trouvée très originale. Il va directement là où il veut aller, sans fioritures et c’est très appréciable, et du coup fluide et facile à lire. Et LE GROS PLUS, c’est cet humour qui, peut-être, ne fera pas rire tout le monde mais qui marche à fond avec moi. Peu importe les situations, il y a des piques, des blagues ou des sarcasmes qui détendent l’atmosphère et rendent la lecture très agréable. Je suis conquise, et je découvrirai ses autres romans sans hésiter !

  • Des personnages… originaux !

Il y a toute une palette de personnages dans cette duologie, venant de milieux sociaux différents, avec des caractères totalement opposés, des idées qui leur sont propres et qui vont orienter leurs actions. Certains sont attachants, d’autres détestables, la plupart assez mystérieux et difficiles à cerner. Mon chouchou parmi les chouchous est sans aucun doute Desmeon, un branleur qui ne s’encombre pas des bonnes manières, qui est LE personnage à l’humour décapant (mais pas que hein, il a plein d’autres qualités (cachées)). Et le chien ♥ J’ai beaucoup aimé le développement de chaque personnage, qui ont tous leur importance dans l’histoire et l’alternance des points de vue qui donne un certain rythme au récit

  • Une histoire de dingue

Dans Aeternia, on ne s’ennuie pas ! (rime niveau 5ème bonjourmerciaurevoir). Il y a énormément d’action, de rebondissements, on s’attend sans arrêt à des coups fourrés, et la plupart du temps on ne les voit quand même pas venir (parce que le monsieur Katz est quand même un peu sadique hein). C’est violent, sanglant, à lire en ayant quand même un peu le cœur accroché. Nous avons en histoire de fond une guerre de religion très bien écrite, avec une critique assez peu dissimulée mais qui passe vraiment bien à la lecture. J’ai eu l’impression que chaque détail était à sa place, tout s’imbriquait parfaitement. Pour résumer, j’ai été totalement embarquée dans ces deux tomes, et je ne vais pas vous en dire plus parce que c’est chouette de les découvrir sans trop savoir ce qui nous attend !

  • Des fins qui n’en sont pas… (est-ce vraiment une bonne raison ?)

Bon, je ne sais pas si c’est un élément qui va vous donner envie de découvrir cette duologie, mais apparemment c’est emblématique de l’auteur, donc autant vous prévenir : les fins chez Gabriel Katz sont synonymes de frustration (et il semblerait que ça l’amuse). Que ce soit pour le tome 1 ou le tome 2, on se retrouve un peu en mode « il manque des pages à mon bouquin ou quoi ?!? ». Et autant pour le tome 1 c’est pas trop gênant (sauf si on n’a pas le tome 2 sous la main et qu’il neige et qu’on ne peut donc pas sortir), autant pour le tome 2… Ben zuuuut, ça se fait pas de nous laisser comme ça comme des c*ns ! Mais en même temps il y a un côté très maîtrisé, et j’ai beau réfléchir (sisi), je ne vois pas comment ça aurait pu finir autrement. Donc BRAVO. Merci, ça sera tout pour aujourd’hui.

Vous l’aurez compris (ou pas, parce que cet article était totalement décousu), j’ai passé un excellent moment avec ces deux tomes, qui m’ont donné très très très envie de découvrir les autres romans de l’auteur, qui se passent dans le même monde (et pardon, mais ça demande quand même une sacrée imagination/capacité de renouvellement/cohérence d’ensemble).

Si vous n’êtes toujours pas convaincu(e)s, je vous invite à aller jeter un œil chez les copinautes Plouf qui lit et DEEDR qui ont également adoré cette duologie, et en parlent bien mieux que moi :p

Vous avez lu Aeternia ? C’est une duologie qui vous tente ?
Publicités

45 commentaires sur “5 (bonnes) raisons de lire… Aeternia de Gabriel Katz

Ajouter un commentaire

  1. « Dans Aeternia, on ne s’ennuie pas ! (rime niveau 5ème bonjourmerciaurevoir). » je suis morte 😂😂😂
    Je cherchais de la fantasy accessible à lire, c’est parfait, je suis convaincue ! Merci beaucoup jolie fleur.

    Aimé par 1 personne

  2. Que de bonnes raisons de lire cette saga, qui est d’ailleurs déjà dans ma wish list tellement j’en entends du bien ! Bon, la fin du tome 2 risque de me frustrer, vu ce que tu en dis ^^ Mais, je m’arrangerai quand même pour avoir les deux tomes sous la main.

    Aimé par 1 personne

  3. Bon voilà j’ai encore plus envie de découvrir cette saga maintenant!! ^^ Tous les points que tu soulève ont l’air d’être de très bons atouts pour l’histoire, sauf peut être la fin qui n’en ai pas une … Généralement ce n’est pas ce que je préfère mais ça dépend comment c’est fait …

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis tout à fait d’accord avec tout les excellentes raisons que tu inventes. Et je te rassure, tu n’es pas la seule à y avoir vu un petit côté Game of Thrones. Entre l’aspect politique, les manœuvres relativement fourbes, et les personnages manipulateurs, il ne manque que le sadisme de l’auteur. Ah, non, ça, ça y est aussi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :