Chronique #72 : Révoltées – Carole Trébor

révoltées.jpg

Merci à Netgalley et aux éditions Rageot pour cette lecture !

Ça ne se voit pas particulièrement sur le blog (ni dans ma bibliothèque ou mes lectures d’ailleurs), mais j’aime les romans historiques. Le fait de découvrir un bout de l’Histoire, romancé ou non, grâce à une lecture, je trouve ça vraiment passionnant. Ici, on va en apprendre un peu plus sur la révolution russe de 1917, à travers les yeux de Tatiana, jeune femme de ménage vivant à Moscou.

C’est un sujet que je n’ai pas l’habitude de voir, donc j’étais intriguée d’en apprendre un peu plus. Ce roman est très court, peut-être un peu trop, mais il m’a fait passer un bon moment, plutôt angoissant quant à l’issue des combats pour les personnages, mais très prenant. L’auteure est historienne, et on sent qu’elle s’est documentée, chaque rue, chaque monument semble être à sa place. Le déroulé des combats est également bien précis, et nous avons quelques éléments supplémentaires à la fin du livre, sur le devenir des personnages, mais aussi des éléments historiques « purs » sur la politique russe.

Les personnages sont variés et intéressants, on suit Tatiana qui ne sait pas bien comment se positionner vis-à-vis des événements, mais on découvre également différents profils, des révolutionnaires armés, des artistes aspirant à un autre type de révolution, une grand-mère aimante craignant pour l’avenir de ses petites-filles… D’un point de vue historique c’est également intéressant de voir quels étaient les idéaux de départ qui ont porté cette rébellion, surtout quand on sait à quoi ça a mené (ou du moins à peu près, mes cours d’histoire ne sont pas hyper frais dans ma tête, mais suffisamment pour savoir que la Russie au 20ème siècle c’était pas jojo)

Si je devais mettre un bémol, il serait à propos du format PDF du livre, qui ne m’a pas permis d’avoir des précisions lors de la lecture (ou alors je ne sais pas me servir de ma liseuse, ce qui n’est pas exclu), notamment sur le vocabulaire spécifique très présent au début du roman, qui est expliqué dans un glossaire à la fin du livre. C’est pratique pour le livre papier, mais là je n’ai pas pu facilement naviguer entre le texte et le glossaire donc j’ai laissé tomber, je comprenais tout de même à peu près les termes. (et sinon les ebooks en PDF c’est écrit tout petit c’est pas très facile à lire, fin de la parenthèse)

Révoltées a été une lecture intéressante, un peu courte mais qui permet d’en apprendre plus sur un sujet qui semble assez peu évoqué dans la littérature young adult.

3.

Publicités

17 commentaires sur “Chronique #72 : Révoltées – Carole Trébor

Ajouter un commentaire

  1. Coucou Cha’ !
    Pas spécialement tentée, je passe mon chemin pour cette fois… :/ Mais en général, j’aime bien la littérature historique, car elle permet au lecteur de découvrir un pan de l’Histoire sous plusieurs points de vue, sous différents angles…

    On peut ressentir la violence, l’angoisse, le désespoir, la haine… et beaucoup d’autres émotions encore ! Ce livre ne me tente pas particulièrement, mais il faudrait que je me remette à lire des romans comme celui-ci 🙂

    Des bisous ! ❤

    Sue-Ricette

    Aimé par 1 personne

  2. Il me tente bien ce petit !
    Et je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est toujours méga frustrant quand on est sur liseuse et que le glossaire est à la fin, au final c’est chiant et on va pas le lire x)
    Sinon, Plouf aime le roman historique, Plouf a très envie de découvrir celui là =D

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :