Chronique #57 : The deal – Elle Kennedy

the deal

Je ne suis pas une adepte de la new romance, et mes lectures plus ou moins récentes de 50 nuances de Grey, After et Calendar girl me l’ont confirmé. Mais je n’aime pas m’avouer vaincue, et heureusement la blogosphère est remplie de gens (adorables au passage) qui sont de très bon conseil. En l’occurrence c’est Cheïma alias Chems book qui m’a convaincue de donner sa chance à cette saga, et je la remercie ! Même si cette lecture n’est pas un coup de cœur pour moi, elle aura eu le mérite de me réconcilier avec un genre qui ne m’attirait plus tellement.

On reste dans un scénario plutôt classique de romance, avec une trame dans l’ensemble prévisible, mais ce roman est tout de même très agréable à lire. Chose appréciable pour moi qui n’en suis pas férue, les scènes de sexe ne sont pas omniprésentes, du moins pas pendant une grande partie du récit. Le hockey apporte une petite « nouveauté », même si la pratique de ce sport reste en second plan. J’espère en apprendre un peu plus dans les prochains tomes !

Ce qui fait finalement la force de ce roman, ce sont ses personnages attachants que l’on n’a plus envie de quitter une fois la lecture entamée. Garrett, vu par tout le monde comme le gars populaire avec qui il faut être ami, sans forcément s’intéresser à sa personnalité, se révèle être quelqu’un de simple, sensible et qui demande juste une attention sincère. Hannah est quant à elle l’intello canon qui s’ignore, qui a une bonne répartie et ne se laisse pas faire. Même si elle m’a parfois fait lever les yeux au ciel, c’est un personnage touchant que j’ai apprécié suivre. La relation entre ces deux personnages est très bien amenée, pas trop rapidement et de manière plutôt crédible. Les autres protagonistes ne sont pas en reste, même s’ils sont très en retrait, ce premier tome nous donne envie de découvrir ces personnages qui seront au centre des tomes suivants.

L’autre atout non négligeable de ce roman est l’écriture fluide et addictive de l’auteure. L’alternance des points de vue d’Hannah et Garrett donne du rythme au récit, nous fait vraiment vivre la romance, et apprécier les personnages pour ce qu’ils sont. Les pages se tournent toutes seules, je me suis surprise plus d’une fois à lire encore un chapitre, puis un autre et encore un autre !

The deal a été une très bonne lecture, qui conviendra certainement aux fans de new romance et aux autres, qui voudraient passer un bon moment sans prise de tête, en suivant l’histoire de deux personnages attachants.

4.

Publicités

20 commentaires sur “Chronique #57 : The deal – Elle Kennedy

Ajouter un commentaire

  1. Tu as raison quand tu dis que ce qui fait l’atout majeur de cette histoire – et suite – ce sont les personnages qui sont attachants, drôle et touchants aussi. Puis Elle Kennedy possède un quelque chose dans son style qui rend le tout fluide, décalé sans être trop extravagant pour autant. Tu comptes lire la suite ?

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :