couv38741096Titre : Les derniers jours de Rabbit Hayes

Auteur : Anna McPartlin

Genre : Contemporain

Éditeur : Le Cherche-midi

Pages : 454

Synopsis : “Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans cette femme qui leur apporte tant. Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.”

Ma note : 4

Mon avis : On nous donne le ton dès le début : Rabbit va mourir dans 9 jours. Mais Mia Hayes est aimée et entourée par sa famille et ses amis, qui ne veulent pas la laisser partir. Et elle n’est pas prête non plus à quitter ceux qu’elle aime.

Nous suivons donc pendant 9 jours Rabbit et chacun de ses proches, à qui on s’attache très vite puisqu’on partage leur peine, leur colère et surtout leur impuissance. En parallèle, nous découvrons une partie du passé de Rabbit, liée principalement au personnage de Johnny. Les personnages sont bouleversants, j’ai été très touchée par le duo Rabbit/Juliet, mais chaque membre de l’entourage de Mia joue un rôle important dans sa vie, et donc dans l’histoire.

En lisant le titre et la quatrième de couverture, on imagine que ce livre va être terriblement triste, puisqu’il parle de sujets difficiles qui touchent tout le monde un jour ou l’autre : la maladie, la perte d’un être cher, la mort, le deuil… Et effectivement, il l’est, du moins en partie.

En partie seulement, puisque la force de ce livre, c’est la manière dont l’auteure traite ce sujet difficile avec humour, parfois légèreté mais tellement de justesse. On vit la douleur des personnages avec eux, mais aussi leur envie d’aller de l’avant sans pour autant cesser d’aimer Rabbit et leur progressive acceptation de la situation.

L’humour est très présent tout au long du livre, j’ai beaucoup souri, ri à la lecture de certaines situations ou certaines répliques (le pauvre Jeffery en prend pour son grade, mais c’est très très drôle) qui donnent envie de partager un repas avec cette famille un peu délurée mais très unie.

Je ne crois pas avoir réussi à bien exprimer ce que j’ai ressenti à la lecture de ce livre, mais pour résumer je dirai que j’ai beaucoup aimé ce roman triste mais émouvant, qui nous fait réfléchir et donne un beau message d’espoir et d’optimisme, malgré le sujet difficile.

Publicités

2 commentaires sur “Les derniers jours de Rabbit Hayes – Anna McPartlin

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :