couv57791959Titre : Le théorème des Katherine

Auteur : John Green

Genre : Jeunesse

Éditeur : Nathan

Pages : 281

Synopsis : “Pour Colin, jeune homme surdoué, la femme idéale s’appelle Katherine. Il est sorti avec 19 Katherine… et s’est fait larguer chaque fois. Lorsque sa 19ème Katherine le quitte, il part noyer son chagrin dans un voyage avec son ami Hassan. Alors qu’il élabore une formule mathématique pour prédire la date de rupture avec sa prochaine Katherine, une rencontre va remettre en cause son idéologie de l’amour. Et si l’amour ne respectait pas le théorème des Katherine ?”

Ma note : 4

Mon avis : Après avoir eu un coup de ♥ pour « Nos étoiles contraires », j’ai voulu lire un autre livre de John Green, dont j’avais beaucoup aimé la plume… Soyons clairs, je crois que je suis en train de devenir une fangirl aha.

Le théorème des Katherine raconte l’histoire de Colin, un jeune surdoué qui, pour une raison obscure, ne sort qu’avec des filles appelées Katherine. Le pauvre se fait systématiquement larguer et on commence à suivre son histoire après son 19ème largage. Il part avec son meilleur (et seul) ami Hassan faire une « virée en bagnole », qui va changer sa vision de la vie et de l’amour.

Bon honnêtement je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce résumé, et cette histoire un peu étrange de KatherineS… J’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire, mais une fois que c’était parti je n’ai pas pu m’arrêter ! J’ai adoré ce roman qui nous fait découvrir des personnages drôles et attachants, avec qui on partagerait bien un hamburger chez Taco moche à l’occasion ! Colin m’a fait penser à d’autres personnages fictifs que j’aime beaucoup : Sheldon Cooper (TBBT) ou encore Sherlock Holmes, des génies qui ne connaissent finalement que peu les choses essentielles de la vie.

On retrouve bien l’humour de John Green à travers les notes de bas de page, mais aussi les dialogues entre Colin et Hassan, qui sont hilarants 😀 Bon j’ai déjà dû dire que j’adorais l’ironie, l’humour pince-sans-rire, sarcastique et/ou cynique, donc avec ce livre j’ai été comblée (comme avec Nos étoiles contraires en fait). J’ai énormément ri pendant ma lecture, et ça fait un bien fou 🙂 Je crois donc pouvoir affirmer que les livres de John Green ont un effet bénéfique sur moi (…ça sent le fangirlisme je vous dis !)

L’histoire est intéressante mais assez « simple », ce qui fait le charme de ce roman ce sont surtout les relations entre les personnages, les remises en question de Colin et d’Hassan, le message sur l’amour qu’on nous fait passer et aussi l’humour omniprésent (ah, je l’ai déjà dit ? XD).

Et petit plus à signaler, ce livre nous fournit de nombreuses informations de culture générale de la plus haute importance, que je m’empresserai de ressortir en société. Bon peut-être pas, mais je me suis sentie un peu plus intelligente en refermant ce livre. Dommage que j’aie déjà tout oublié aha. 

Pour résumer, j’ai adoré ce roman qui a été un presque-coup-de-coeur, et je le conseille à ceux qui veulent passer un bon moment sans prise de tête (malgré la partie « maths » dont la compréhension n’est pas indispensable, c’est promis. En plus il y a une petite explication pour les non-matheux comme moi à la fin :p).

Publicités

2 commentaires sur “Le théorème des Katherine – John Green

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :